• mardi le 25 janvier, 2022

L’émerveillement des destinations visitées

Partagez nous!

C’est en déjeunant avec mes parents ce matin, dans leur nouvelle maison avec vue sur un lac majestueusement calme, que nous avons alimenté le sujet de l’émerveillement des dernières destinations visitées. À partir de nos anciens voyages respectifs, de la France à l’Allemagne, des États-Unis aux îles des Caraïbes, nous décrivions, à tour de rôle, des paysages à couper le souffle, des bâtiments célèbres remplis d’histoires, des couchers de soleil romantiques, des expériences féériques qui nous rappellent la beauté du monde. Je voyais l’étincelle dans les yeux de mes parents et je sentais les miens s’humidifier par ce sentiment de gratitude, en se rappelant les choix que nous avons faits en fonction d’une passion commune: les voyages!

En vous inspirant de vos nombreuses escapades, prenez-vous le temps, parfois, de vous arrêter et de savourer les souvenirs d’endroits magnifiques que vous avez visités?

Avec des yeux d’enfants

Je dois avouer que mon entourage m’a énormément aidée à réaliser que je ne prenais pas la peine de m’émerveiller devant des choses simples qui m’arrivaient. Tout ça parce que j’étais trop occupée à me soucier des résultats. Ma mère est l’exemple parfait d’une femme coquette, qui s’émerveille facilement, et qui a ce regard d’enfant sur tout ce qui lui arrive. L’importance de conserver des yeux d’enfants sur le monde apaise souvent les maux de notre quotidien. Ce sentiment que nous éprouvons quand quelque chose ou quelqu’un nous fait vivre des émotions est réparateur, est réconfortant et nous permet de mieux vivre chaque instant.

Si vous partez prochainement, peu importe l’endroit, faites-le pour vous, et rappelez-vous ce simple article, pour vous assurer de prendre le temps de vous émerveiller durant vos expériences de voyages. Le fait de mettre les lunettes de la reconnaissance vous fera vivre et savourer différemment votre métier ou votre carrière. Peut-être que ce dernier, en ce moment, vous essouffle et vous donne du fil à retordre. Nous devenons blasés à force de faire les mêmes choses, de répéter les mêmes actions… Plusieurs fois, j’ai capté des conversations d’agents de voyage qui en avaient presque marre d’aller visiter certains endroits! Wow, je trouvais ça tellement triste, et en même temps, je me disais qu’ils ne réalisaient pas leur chance, ou qu’ils ne se permettent pas de le faire. Ils oublient l’essence et la source du pourquoi ils le font, comparativement à plusieurs gens qui ne se l’accorderont jamais, parce qu’ils se limitent!

Quel beau métier!

Je tiens à vous dire que je salue votre courage, vos ambitions. Vous avez la chance de pratiquer un métier qui permet de rêver, de s’émerveiller, et qui procure tant de beaux souvenirs. Vous avez un emploi qui alimente votre ouverture d’esprit et vos connaissances. Je sais que, souvent, on s’attarde davantage sur ce qui ne fonctionne pas, on se fâche contre des procédures, des systèmes, des téléphones et des gens qui ne collaborent pas comme on le voudrait. Par contre, vous avez le pouvoir de votre attitude, de conserver un brin d’émerveillement sur ce qui, pour moi, reste l’un des plus beaux métiers du monde; soit professionnel du voyage!

Avec passion,

Ariane Cloutier – ariane@professionvoyages.com

Partagez nous!

Postes connexes

Menu