• mardi le 27 juillet, 2021

En 5@5 avec François Choquette, on parle de l’élan d’Air Canada

Partagez nous!

09.13_5AT5_Logo

francois

1/ Résultats historiques pour Air Canada en 2015. Quels sont les principaux leviers de croissance identifiés?

Oui effectivement, toute l’équipe se réjouit de ses résultats sans précédents. Mais nous ne sommes que sur un élan et pour assurer une croissance constante, nous misons sur plusieurs leviers. Le lancement de nouvelles routes, dont la dernière annoncée en Afrique à destination de Casablanca au Maroc. C’est la première fois qu’Air Canada se pose sur ce continent, ce n’est pas rien! Puis, au départ de Montréal pour l’hiver 2015-2016, une augmentation significative de la capacité sur la Floride, +21% de sièges et +25% sur Las Vegas. Sur la Floride, l’ajout de nouveaux départs les jeudis, samedis et dimanches avec des arrivées tôt à Miami pour les croisiéristes par exemple. Plus de fréquences sur West Palm Beach, Fort Myers, Tampa et évidemment Fort Lauderdale, avec jusqu’à 5 fréquences par jour, dont une en B767. Sur Las Vegas, la mise en place de deux vols de nuit à bord d’un 767 qui permet d’allonger la journée du client qui reviendra vers Montréal sur un vol « Red Eyes », comme on dit.

2/ Une volonté stratégique de positionner Air Canada comme transporteur privilégié à destination de l’Europe. Quels sont les premiers résultats de vos offensives? Vos atouts?

Les résultats nous poussent à nous développer encore davantage. Comme nous l’avons annoncé lors de la soirée de lancement de la Collection Soleil, nous disposons, désormais, de nouvelles routes vers l’Europe de l’est depuis Toronto : Budapest, Varsovie et Prague. Plus spécifiquement au départ de Montréal, nous lançons Lyon. Cette destination n’a pas été choisie par hasard naturellement. Il s’agit de la deuxième ville la plus importante en France, d’un point de vue économique. Une porte d’entrée vers plusieurs régions françaises comme la région Provence Alpes Côte d’Azur, notamment grâce à la facilité d’accès et de déplacement en TGV (l’aeroport de Lyon St-Exupéry possède une gare intermodale TGV intégrée). Et, il s’agit d’une ville clé pour les vacances de ski. Je lance d’ailleurs un appel aux professionnels qui souhaiteraient développer ce segment de marché. Nous avons des équipes dédiées qui peuvent accompagner nos partenaires dans le développement d’affaires lié au produit ski. Lyon représente un beau pari pour Air Canada. C’est un gros investissement quand on pense que plusieurs concurrents sont d’ores et déjà implantés de façon saisonnière. Cependant, Air Canada demeure le seul transporteur à offrir un vol transatlantique au départ du Canada et vers une autre ville d’arrivée que Paris. Depuis la France, c’est seulement la deuxième liaison desservie à l’année vers l’Amérique du Nord en dehors de Paris. Enfin, nous poursuivrons le vol saisonnier vers Nice l’année prochaine, un franc succès.

3/ Le bijou de la flotte d’Air Canada… le premier appareil 787-9 Dreamliner de Boeing? Ce que les passagers apprécient de ce nouvel appareil?

D’abord, la quiétude. Puis, l’intérieur de la cabine, beaucoup plus humidifiée qu’à bord d‘un autre appareil. Le Dreamliner possède plusieurs technologies dont une dédiée au confort des passagers qui apprécient la qualité de l’air et qui permet d’arriver plus reposé. Et puis, trois classes de confort. Classe économique, bien entendu. Notre classe Économique Premium, que je comparerais à la classe affaires en Amérique du nord (Airbus 320 Montréal-Vancouver). Souvent appréciée des entreprises qui souhaitent être vigilantes sur les coûts tout en offrant un niveau de confort supérieur à leurs employés. Enfin, notre toute nouvelle classe affaires internationale qui nous place dans le peloton des meilleures compagnies aériennes.

4/ François Choquette, un de vos plus grandes réussites?

Le positionnement de la plateforme Charles de Gaulle à Paris. Au-delà des 4 vols quotidiens, le terminal 2A s’est refait une beauté; c’est pour moi le plus pratique des terminaux : pas de transfert en bus, pas de monorail à prendre, un accès rapide à la gare TGV et RER, aux loueurs de voiture ou aux taxis. Ce temps est précieux pour le voyageur pressé. J’y ai passé 7 ans, et le défi de mieux positionner Paris n’est pas encore relevé. Mais, à mon avis, nous sommes sur une très bonne voie, comme le prouve les 4 vols quotidiens de cet été.

5/ Votre coup de coeur de l’année chez Air Canada?

Las Vegas. J’ai expérimenté moi-même cette destination sur les ailes du 767 d’Air Canada rouge. Le vol est agréable, direct, l’équipage des plus sympathiques et le service incroyable.

Cette destination, oui, ce sont les casinos et sa vie trépidante, mais c’est aussi l’accès aux plus grands parcs américains dont le Grand Canyon à moins de 4 heures de route. Pour les amateurs de trekking, yoga, plein air, Las Vegas est sans conteste la destination par excellence.

Partagez nous!

Postes connexes