• mardi le 27 juillet, 2021

Le gouvernement italien pense à interdire définitivement les navires de croisière dans le canal Guidecca de Venise

Partagez nous!

6 avril 2021 – Après des années de protestations et de réticences, le gouvernement italien semble prêt à donner suite aux efforts visant à interdire aux grands navires de croisière de pénétrer dans le canal Guidecca, qui mène à l’emblématique place Saint-Marc.

La navigation de grands navires de croisière sur le canal est un sujet sensible depuis des décennies, avec la pollution de l’eau et l’érosion des infrastructures centenaires de Venise qui lui sont reprochés.

Les manifestations dans la ville se sont intensifiées après l’accident du MSC Opera sur le canal en juin 2019.

Le Conseil des ministres italien a adopté cette semaine un décret appelant à un appel d’offres public d’idées pour créer un nouveau port d’amarrage « en dehors des eaux protégées de la lagune. »

Le ministre de la culture, Dario Franceschini, a déclaré que le décret répond aux préoccupations de longue date de l’UNESCO et établit que les cargos et les navires de croisière de plus de 40 000 tonnes doivent accoster en dehors de la lagune.

Bien que cela ne soit pas précisé dans le décret, le projet temporaire prévoit que les gros navires utilisent le port de Marghera sur le continent italien jusqu’à ce qu’une solution définitive soit trouvée et mise en œuvre, un processus qui pourrait durer des années.

« Quiconque s’est rendu à Venise ces dernières années, qu’il soit italien ou étranger, a été bouleversé de voir ces navires – longs de centaines de mètres et hauts comme des immeubles – passer devant des endroits aussi fragiles que le canal de la Giudecca ou la place Saint-Marc », a déclaré Dario Franceschini.

Il a qualifié le décret de moyen « très important » pour trouver une nouvelle solution définitive.

Les militants opposés aux navires de croisière à Venise affirment que la dernière proposition visant à détourner les gros navires de la place Saint-Marc ne va pas assez loin pour répondre aux préoccupations environnementales concernant la lagune vénitienne.

Ils affirment que le port de Marghera fait toujours partie de la lagune vénitienne et doit donc être rejeté, même comme solution temporaire. Le nouvel itinéraire envisagé conduirait les navires au-delà du Lido de Venise, puis longerait le continent italien via le canal pétrolier, à l’écart du centre historique de Venise, mais toujours dans la lagune et jusqu’à Marghera.

Source : Groupe Travelweek/Profession Voyages

Traduction : Emmanuelle Bouvet

Partagez nous!

Postes connexes