• mercredi le 1 février, 2023

Quoi de neuf à Nassau? Ce professionnel partage son expérience

Partagez nous!

15 décembre 2020 — Le ministère du Tourisme et de l’aviation des Bahamas souhaite faire savoir que la destination est ouverte aux visiteurs. Le directeur principal des ventes et du marketing, Paul Strachan, a répondu aux questions de notre rédaction de Travelweek.

Paul Strachan s’est récemment rendu à Nassau : voici ses impressions et ses constats!

Vous vous êtes récemment rendu à Nassau ; pouvez-vous nous dire comment s’est passée l’expérience, tant à Pearson qu’à votre arrivée à Nassau?

P. Strachan : Mon expérience dans les deux aéroports s’est déroulée sans problème. Pearson était très bien et bien sûr, à Nassau, j’ai été accueilli par l’air doux des Bahamas!

À Pearson, il y avait deux files d’attente supplémentaires en raison du COVID. La première a lieu juste avant l’approche du comptoir d’enregistrement afin de s’assurer que chaque client possède les bons documents COVID et/ou le visa de santé pour sa destination de voyage respective.

La deuxième “nouvelle” file consiste à vérifier la température de chaque personne juste avant le passage de la sécurité. Le tout est facile et fluide, et de nombreux agents des compagnies aériennes fournissent des indications et des conseils.

À l’aéroport international Lynden Pindling de Nassau, le seul changement a été la vérification de la température à l’arrivée, juste avant d’approcher l’immigration. Le tout s’est déroulé sans encombre, avec beaucoup d’indications et beaucoup de membres du personnel de l’aéroport pour vous guider.

Dans l’ensemble, l’expérience a été agréable dans les deux aéroports.

Comment est la vie à Nassau maintenant : les magasins, les restaurants? Les casinos ont-ils rouvert? Les visiteurs peuvent-ils faire des visites?

P. Strachan : De nombreux magasins et restaurants sont ouverts, mais c’est visiblement très lent et complètement dépourvu de visiteurs. Je n’ai jamais vu Paradise Island comme ça ; les plages y sont complètement vides. Nous espérons que tout cela va changer dans les prochains jours, lorsque l’Atlantide et Baha Mar rouvriront. Les casinos sont toujours fermés, mais les visiteurs peuvent faire des visites.

Quel est l’état actuel de l’industrie touristique des Bahamas? Du Canada?

P. Strachan : Il est encore très faible. De nombreux hôtels doivent rouvrir la semaine prochaine. Le nombre de visiteurs en provenance du Canada est également assez faible actuellement. Nous n’avons pour l’instant qu’un seul vol Air Canada au départ de Toronto. Nous pensons que cela va changer avec la réouverture des hôtels et l’augmentation du service d’Air Canada. D’ici janvier, nous devrions avoir jusqu’à 4 vols par semaine au départ de Montréal et de Toronto vers Nassau.

Dans combien de temps pensez-vous que l’industrie du tourisme des Bahamas va rebondir une fois que la pandémie de coronavirus aura pris fin?

P. Strachan : Je pense que nous allons rebondir rapidement car les consommateurs manifestent déjà beaucoup d’intérêt. Nous sommes convaincus que les gens seront prêts à voyager à nouveau dans les prochains mois, et notre proximité et la variété des îles et des expériences de vacances seront très attrayantes. Nous offrons un produit diversifié, allant des grands complexes de casino aux hôtels sur des îles isolées, qui serait intéressant pour les personnes dont le niveau de confort de voyage varie pendant et après la pandémie de COVID.

Comment prévoyez-vous d’attirer des visiteurs en 2021?

P. Strachan : Nous prévoyons d’utiliser diverses tactiques de marketing, notamment une touche plus personnelle dans les communications marketing invitant les visiteurs à la destination en utilisant une approche narrative mettant en scène d’authentiques Bahaméens, et bien sûr avec l’utilisation de notre ambassadeur de marque Lenny Kravitz.

Certaines îles des Bahamas, telles que New Providence (Nassau), Grand Bahama (Freeport) et Exuma, sont bien connues. Que peuvent faire certaines des îles moins connues pour attirer les visiteurs?

P. Strachan : J’ai entendu dire que dans chaque crise se trouve une opportunité. La pandémie a fait que beaucoup de gens cherchent à s’éloigner des foules. Nous pensons que pour ces îles, il y a une opportunité de se présenter comme la parfaite escapade pour ceux qui recherchent la tranquillité et l’isolement, ceux qui cherchent à échapper aux foules plus nombreuses et au stress lié à la pandémie de COVID des dix derniers mois.

Les Bahamas ont-elles un plan de relance? Pouvez-vous nous en parler?

P. Strachan : Oui. Nous avons travaillé sur notre plan de relance et il est prêt à être mis en œuvre. Il comporte un important volet de soutien direct aux consommateurs, mais nous pensons qu’il va également soutenir le commerce en contribuant à créer de la demande.

Un message pour les professionnels du voyage dont les entreprises sont en difficulté pendant la pandémie?

P. Strachan : Nous sommes tous dans le même bateau et nous sommes là pour les soutenir du mieux que nous pouvons. Nous allons bientôt lancer de nouveaux outils de vente, d’éducation et de promotion pour générer des pistes, aider à conclure des ventes et récompenser les réservations dans les îles des Bahamas.

Source : Travelweek.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu