• lundi le 21 juin, 2021

Transat: comment s’explique la baisse des recettes au troisième trimestre?

Partagez nous!

transat

« Encore cette année, nous avons connu une première moitié d’été fort satisfaisante, et une très bonne performance sur le marché transatlantique, qui représente la part du lion de nos activités l’été. Nous affichons des résultats semblables à ceux de l’an dernier, parmi les meilleurs de notre histoire pour ce trimestre, en dépit du fait que la demande en France demeure très affectée par plusieurs crises internationales et la baisse de l’euro » a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction.

Transat A.T. inc. a enregistré des revenus de 920,1 millions $ pour le trimestre terminé le 31 juillet 2015, par rapport à 941,7 millions $ en 2014, en baisse de 21,6 millions $ ou 2,3 %. La baisse des recettes de 2,3 % est principalement attribuable au taux inférieur utilisé afin de convertir les revenus générés en euros en dollars canadiens à la suite de la dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar. La Société a enregistré un résultat d’exploitation ajusté1 de 46,5 millions $ par rapport à 47,8 millions $ en 2014. Pour le trimestre, la capacité de la Société était en baisse de 1,6 % sur le marché transatlantique et en hausse de 13,8% sur le marché des destinations soleil par rapport à l’année dernière, contribuant à une augmentation du nombre de voyageurs de 2,6 % sur l’ensemble de ses marchés. Les prix de vente moyens étaient en baisse comparativement à 2014, conséquence avant tout de la baisse des coûts du carburant.

Les revenus des filiales nord-américaines, qui proviennent de ventes faites au Canada et à l’étranger, ont augmenté de 15,1 millions $ (2,3 %) au cours du troisième trimestre, comparativement à 2014. L’augmentation des revenus découle principalement du transfert d’une partie des ventes européennes vers le Canada, dans la foulée de la mise en place d’une nouvelle plateforme de réservation. Sur le marché transatlantique, l’offre de produits de la Société était inférieure de 1,6 %, mais la décision d’augmenter l’offre de 13,8 % sur le marché des destinations soleil, combinée à une hausse des activités du voyagiste réceptif de la Société au Canada, a mené à une hausse de 7,0 % du nombre de voyageurs sur l’ensemble des marchés. Sur le marché transatlantique, la baisse des prix de vente moyens a été plus que compensée par l’effet net de la réduction des coûts du carburant et de la dépréciation du dollar vis-à-vis du dollar américain. Au cours du trimestre, la Société a enregistré un résultat d’exploitation de 26,3 millions $ (3,9 %), comparativement à 20,8 millions $ (3,1 %) en 2014.

Ocean Hotels, une entreprise dont Transat détient 35 %, a contribué 1,6 million $ au résultat net du trimestre comparativement à 1,0 million $ en 2014. Au cours du trimestre, la Société a également encaissé un dividende de 6,7 millions $ et, comme cette participation est en dollar américain, a enregistré directement au bilan une plus-value de 7,1 millions $ à la suite à l’appréciation du dollar américain. Cette participation représentait pour la Société un actif de 96,5 millions $ au 31 juillet 2015, comparativement à 94,5 millions $ au 30 avril 2015.

Comparativement à 2014, les revenus des filiales européennes, qui proviennent de ventes faites à des clients en Europe et au Canada, ont diminué de 36,6 millions $ (13,0 %). Cette diminution, qui s’accompagne d’une réduction globale du nombre de voyageurs de 14,1 %, découle principalement du transfert de certaines ventes européennes vers le Canada, dans la foulée de l’implantation d’une nouvelle plateforme de réservation. La diminution des revenus s’explique également par une baisse des ventes vers les destinations d’Afrique du Nord et certaines autres destinations du bassin méditerranéen; de même que par une diminution des ventes de circuits aux États-Unis dans la foulée de la baisse de l’euro. Les prix de vente moyens étaient légèrement supérieurs à ceux de la même période en 2014, en partie à cause d’une combinaison de produits différente. En devise locale, les revenus des sociétés européennes étaient en baisse. Les activités européennes ont affiché un résultat d’exploitation de 8,6 millions $ (3,5 %) au cours du trimestre, comparativement à 15,3 millions $ (5,4 %) en 2014. La diminution du résultat d’exploitation provient principalement de la France, où des conditions de marchés très difficiles ont notamment entraîné une baisse du nombre de voyageurs et une diminution des marges sur les produits de type circuit.

 

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.

(Source: Transat A.T. inc.)

Partagez nous!

Postes connexes