• samedi le 16 octobre, 2021

Webinaire de l’AAVQ : replay et résumé

Partagez nous!

8 octobre 2020 — Comme prévu ce matin, Profession Voyages a assisté à la réunion informative et participative de l’AAVQ. Cette réunion portait sur les avancées de la AAVQ jusqu’à maintenant et les prochaines actions à suivre dans le cadre de la crise Covid et des restrictions de voyages en vigueur actuellement. Nous avons retrouvé Moscou Côté, Président, Éric Boissonneault, Vice-président et Aurore Bonvalot, Directrice générale de l’AAVQ, très déçus par les réponses du gouvernement mais motivés à continuer à agir et aider les agents de voyages. Gwendoline Duval, rédactrice en chef et directrice générale de Profession Voyages, a recueilli les questions des agents de voyages pendant la réunion, durant laquelle plus de 750 professionnels de voyages étaient présents virtuellement. Quelles sont les nouvelles pour l’industrie du voyage aujourd’hui et quelles seront les actions de demain?

Cliquez sur l’image pour revoir l’intégralité de la réunion de l’AAVQ.

AIDE SECTORIELLE DU GOUVERNEMENT

La grande mauvaise nouvelle est le refus de l’aide sectorielle du gouvernement provincial pour l’industrie du voyage. Après les fermetures des bars et restaurants, une aide sectorielle de 80% sur les frais fixes a été mise en place par le gouvernement. Mais cette aide n’est malheureusement pas accordée à l’industrie du voyage. « On nous a dit que nous n’avions pas le droit à l’aide parce que ce n’était pas de leur faute si nous étions fermés », nous dit Éric, qui nous conseille vivement de faire entendre notre voix en appelant directement le député de comté.

Concernant l’aide au loyer, elle a été coupée le 1eroctobre et les échos que l’AAVQ a eus de la chambre des communes ne prévoient pas de prolongement de cette aide. C’est une autre mauvaise nouvelle pour le secteur.
Le programme SADC est une aide potentielle, suivez les nouvelles de l’AAVQ et n’hésitez pas à vous renseigner si vous pensez y être éligible.

CRÉDITS DE VOYAGE

L’AAVQ et l’ATOQ ont longuement discuté avec le ministère de la justice, dans le but de faire accepter les crédits voyages pour les cas de force majeure. Le dossier avance, même si cela reste assez long. Le ministre de la justice a connaissance du dossier et sait que les agents de voyage ne sont pas à blâmer car ce n’est pas eux qui ne veulent pas rembourser, mais que les remboursements sont plutôt du ressort des tour-opérateurs ou compagnies aériennes. Une légitimisation des crédits de voyage sera annoncée bientôt. L’AAVQ a régulièrement des réunions avec l’ATOQ et est en contact avec le ministre de la justice, restez à l’affût des potentielles nouvelles annoncées prochainement par l’AAVQ.

OUVERTURE INTELLIGENTE DES FRONTIÈRES

Trois solutions alternatives à la quarantaine, principal frein pour les voyages aujourd’hui, sont proposées par l’AAVQ :

  • Adopter un code couleur qui classerait les pays selon leur exposition au Covid. En fonction du code couleur du pays dont vient le visiteur, ce dernier sera placé plus ou moins de temps en quarantaine. Par exemple, la Suisse étant un pays très peu à risque par rapport au Covid, on demanderait deux ou quatre jours de quarantaine. Mais pour les pays en rouge (pays à risque), on demanderait 14 jours de quarantaine à l’arrivée. “Ce que nous trouvons un peu ridicule est que des zones très à risque de notre pays sont parfois plus à risque que certains pays dont viennent les visiteurs.” Certains touristes ne sont pas à risque mais on leur demande quand même de faire une quarantaine. Cela ralentit l’ouverture des frontières.
  • Faire passer un test au voyageur, avant le départ. Si le test est négatif alors la quarantaine ne serait pas obligatoire.
  • Faire passer un test à l’arrivée au Canada, à l’aéroport ou dans un centre de santé. Nous savons que Santé Canada a récemment approuvé un test Covid rapide, efficace à 98%, qui donnerait les résultats en 15-20 minutes.

ASSURANCES

Les assurances pour la Covid-19 sont de plus en plus nombreuses, mais il est parfois compliqué pour les voyageurs de s’y retrouver. L’AAVQ conseille fortement aux agents de voyages de bien se renseigner sur les exclusions et inclusions des contrats d’assurance voyage, afin de savoir ce qui est vraiment couvert (hauteur des montants, enfants couverts ou pas, etc.) Il s’agit d’être présents pour les clients malgré la crise et de les aider au mieux.

RENOUVELLEMENT DES PERMIS ET CERTIFICATS

L’AAVQ a discuté avec l’OPC concernant le renouvellement des permis et certificats des agences, et la réponse a été claire : il n’y a pas d’assouplissement sur ce point. Vous devez donc renouveler votre permis d’agence et votre certificat de conseiller en voyages.

APPEL À L’ACTION

Il faut continuer de se faire entendre. L’AAVQ envoie beaucoup de communiqués, écrit dans les médias, sur Profession Voyages et autres. L’association a fait une vidéo qui a été envoyée à beaucoup de journalistes et médias à la fois spécialisés, mais aussi grand public, afin de les sensibiliser à la cause du secteur du voyage. L’association fait beaucoup d’entrevues pour essayer de faire bouger les choses. Les gens commencent à comprendre que les agents de voyages sont les grands oubliés de cette crise. Il faut donc continuer de faire entendre notre voix et ne pas se décourager. N’hésitez pas à partager autour de vous les actions de l’AAVQ et à vous-même agir pour votre cause en appelant le député de votre comté et à réclamer l’aide que vous méritez.

Pour plus d’informations, contactez l’AAVQ via info@aavq.ca.

Partagez nous!

Postes connexes