• lundi le 21 juin, 2021

2020 a été la pire année de l’histoire du tourisme, selon l’OMT

Partagez nous!

29 janvier 2021 — L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a officiellement déclaré que 2020 serait la pire année jamais enregistrée pour le tourisme mondial, les destinations du monde entier accueillant un milliard d’arrivées internationales de moins que l’année précédente.

Selon le dernier baromètre du tourisme mondial de l’OMT, cet effondrement des voyages internationaux représente une perte estimée à 1 300 milliards de dollars US en recettes d’exportation, soit plus de 11 fois la perte enregistrée lors de la crise économique mondiale de 2009. La crise sanitaire mondiale de 2020 a mis en péril entre 100 et 120 millions d’emplois directs dans le tourisme, dont un grand nombre dans les petites et moyennes entreprises.

La dernière enquête du Groupe d’experts de l’OMT montre des perspectives mitigées pour 2021. Près de la moitié des répondants (45%) envisagent de meilleures perspectives pour 2021 par rapport à l’année dernière, tandis que 25% s’attendent à une performance similaire et 30% prévoient une détérioration des résultats cette année.

Les perspectives globales d’un rebond en 2021 semblent s’être détériorées, 50% des répondants s’attendant désormais à un rebond en 2022 seulement, contre 21% durant l’enquête d’octobre 2020. L’autre moitié des personnes interrogées voit toujours un rebond potentiel cette année, bien qu’en dessous des attentes indiquées dans l’enquête d’octobre 2020, dans laquelle 79% des personnes interrogées prévoyaient une reprise en 2021.

À plus long terme, la plupart des experts ne prévoient pas un retour aux niveaux pré-pandémiques avant 2023. En fait, 43% des répondants indiquent 2023, tandis que 41% prévoient un retour aux niveaux de 2019 en 2024 ou plus tard. Les scénarios élargis de l’OMT pour 2021-2024 indiquent qu’il pourrait falloir de deux ans et demi à quatre ans pour que le tourisme international revienne aux niveaux de 2019.

L’Asie et le Pacifique, la première région à subir l’impact de la pandémie et celle où les restrictions de voyage sont actuellement les plus strictes, a enregistré la plus forte baisse des arrivées en 2020, soit -84%, ou 300 millions d’arrivées en moins. Le Moyen-Orient et l’Afrique ont tous deux enregistré une baisse de 75%, tandis que l’Europe a connu une diminution de 70% malgré une petite reprise de courte durée au cours de l’été 2020. La région a subi la plus forte baisse en termes absolus, avec plus de 500 millions de touristes internationaux en moins en 2020. Les Amériques ont connu une baisse de 69% des arrivées internationales après des résultats un peu meilleurs au dernier trimestre de 2020.

Source : Groupe Travelweek/Profession Voyages.

Partagez nous!

Postes connexes