• vendredi le 7 mai, 2021

Aide fédérale à Air Canada : Vol en retard salue, mais soulève des interrogations

Partagez nous!

13 avril 2021 – Vol en retard (VER) se réjouit de l’aide 5,9 milliards $ consentie par le gouvernement fédéral à Air Canada et de sa volonté d’assurer la survie de l’industrie canadienne de l’aviation. Le groupe de défense des consommateurs est particulièrement heureux de la mise en place d’un fonds de 1,4 milliard $ consacré aux remboursements de voyages annulés par la Covid-19.

« Depuis plusieurs mois, nous réclamions des actions concrètes envers les consommateurs d’ici, rappelle Jacob Charbonneau, cofondateur et président-directeur général de VER. Ottawa et l’Office des transports du Canada (OTC) ont pourtant tardé à agir en ce sens. L’OTC a même accordé aux transporteurs aériens une prolongation du délai réglementaire pour répondre aux demandes d’indemnisation de passagers. À l’opposé, en Europe et aux États-Unis, des initiatives ont été déployées dès le début de la crise. Le fond de 1,4 milliard $ est donc bienvenu, mais rappelons qu’Air Canada a présentement 2,3 milliards $ en crédit voyage émis », ajoute M. Charbonneau.

Autre source de satisfaction pour VER : Air Canada s’engage à restreindre certaines dépenses, notamment quant à la rémunération de ses hauts dirigeants. Ainsi, leurs salaires seront plafonnés à un million $ par an tant que le transporteur n’aura pas remboursé son prêt.

Un dossier en évolution

En vertu de l’entente dévoilée lundi, Air Canada   devra offrir à partir du 30 avril un remboursement aux voyageurs ayant acheté un billet le 22 mars 2020 ou avant pour des vols prévus après le 1er février de la même année si les voyageurs ou le transporteur ont dû annuler ce vol. Des remboursements seront aussi offerts à quiconque ayant acheté des billets après le 22 mars 2020 si le vol a été annulé par le transporteur. « C’est une victoire pour les consommateurs, lance Jacob Charbonneau. Nous avons insisté depuis le premier jour pour que les remboursements ne prennent pas la forme de crédits de voyage. »

Cela dit, le dossier est loin d’être clos pour l’équipe de VER, qui entend continuer de défendre les droits des consommateurs. « D’abord, nous attendons les informations à savoir quand et comment se feront ces remboursements. Et qu’en est-il des autres compagnies aériennes? demande Jacob Charbonneau. Faudra-t-il attendre là aussi plus d’une année complète afin d’obtenir enfin justice pour les voyageurs? » Le spécialiste rappelle à ce sujet que bien que WestJet ait été le premier transporteur au pays à offrir des remboursements pour des annulations de vols nationaux imputables à la pandémie, celui-ci estimait qu’il lui faudrait de six à neuf mois pour traiter les demandes de remboursement. Le tout ne s’est enclenché qu’en novembre, soit plus de six mois après le début de la crise.

« Nous n’arrêterons donc pas nos démarches tant que tous les voyageurs lésés n’auront pas obtenu entièrement ce qui leur revient de plein droit. »

Source : Vol en retard

Partagez nous!

Postes connexes