• vendredi le 20 mai, 2022

[ENQUÊTE] Près de 30% des Canadiens prévoient de prendre des “télévacances” en 2022

Partagez nous!

27 janvier 2022 – Selon une nouvelle enquête menée par KAYAK, plus  d’un quart (27 %) des employés canadiens prévoient de prendre des télévacances (c.-à-d.  travailler à distance depuis un autre lieu) en 2022. Cette tendance est encore plus marquée chez  les membres de la génération Z (18 à 24 ans) : 38 % d’entre eux prévoient de prendre des  télévacances cette année. 

Qui a besoin d’une télévacances ?  

Selon l’enquête, un quart (25 %) des employés canadiens se sentent épuisés par leur emploi  actuel et le même pourcentage (25 %) a fantasmé sur le fait de quitter son emploi.

En combinant toutes les données sur les destinations les plus populaires pour le travail à distance,  le guide Work from Wherever de KAYAK donne une idée des tendances sur le télétravail à l’étranger.

Où partir en téléavacances ? 

Des villes favorites européennes comme Lisbonne (Portugal) et Barcelone (Espagne) aux hauts  lieux de l’Amérique centrale comme Santa Teresa (Costa Rica) et Bocas Del Toro (Panama), les  Canadiens cherchent à voyager en 2022 dans des villes métropolitaines avec des plages à proximité (pour des escapades rapides de fin de semaine).  

« Les Canadiens cherchent à abandonner leurs routines quotidiennes qui sont devenues  monotones pendant la pandémie, a déclaré Matt Clarke, vice-président du marketing chez  KAYAK Amérique du Nord. Avec les nouvelles réalités du travail à distance et grâce à la  technologie permettant de travailler de n’importe où, nous nous attendons à ce que davantage  de Canadiens travaillent depuis la plage ou d’une nouvelle ville en 2022. »

Résultats de l’enquête 

Un quart (25 %) des employés canadiens se sentent épuisés par leur emploi actuel, le  même pourcentage (25 %) ayant fantasmé sur le fait de quitter son emploi.  Près d’un tiers des Canadiens (28 %) estiment qu’un simple changement de décor  permettrait de combattre l’épuisement professionnel en milieu de travail.  

60 % des Canadiens accordent beaucoup d’importance à l’équilibre travail-vie personnelle Plus de la moitié (52 %) apprécient les horaires flexibles et plus d’un quart (31 %)  cherchent la possibilité de travailler à distance  

Les représentants de la génération Z (38 %) et les millénaires (35 %) sont les groupes  d’âge les plus susceptibles de prendre des télévacances en 2022. 

À la lumière de la montée en puissance du nouveau variant de la COVID-19, seulement 7 % des Canadiens ont l’intention de retourner au bureau.  

32 % prévoient de prendre des télévacances en 2022  

21 % se sentent épuisés par leur emploi actuel 

23 % estiment qu’un simple changement de décor permettrait de combattre l’épuisement  professionnel 

** Les employés qui envisagent de travailler à distance depuis une autre destination sont tenus  de se renseigner auprès de leurs employeurs sur toute question d’immigration, de fiscalité, etc.  **  

Partagez nous!

Postes connexes

Menu