• vendredi le 20 mai, 2022

Les assureurs voyage partagent leurs principales questions-réponses pour les voyages actuellement

Partagez nous!

27 janvier 2022 – Quelque 700 000 Canadiens sont rentrés chez eux après des voyages à l’étranger en décembre 2021, selon Statistique Canada.

Et sans aucun doute au moins 699 999 d’entre eux ont posé de nombreuses questions sur l’assurance voyage avant de se lancer dans leur voyage.

L’assurance voyage est plus importante que jamais ces jours-ci, près de deux ans après le début de la pandémie.

Jusqu’à la levée de l’avis aux voyageurs, après 20 mois, la grande majorité des Canadiens reportaient leurs projets de voyage.

À l’automne 2021, lorsque l’avis a été abandonné pendant deux mois trop brefs, les réservations ont augmenté.

Et lorsque l’avis est revenu à la mi-décembre, il y a eu des annulations, mais de nombreux Canadiens ont malgré tout décidé de poursuivre leurs projets de voyage.

Les données de décembre 2021 de Statistique Canada montrent la volonté d’un nombre croissant de Canadiens de voyager à ce stade de la pandémie, d’autant plus que beaucoup prévoient que l’état de la pandémie de COVID-19 deviendra endémique.

Pendant ce temps, l’assurance voyage, toujours un achat intelligent, est devenue un incontournable et les questions abondent sur la couverture en cas de test positif à destination, la couverture d’annulation de voyage, etc.

Beaucoup de choses ont changé depuis décembre 2020, lorsque notre rédaction a contacté pour la première fois Manuvie, Allianz Global Assistance et Croix Bleue pour obtenir leurs meilleures questions et réponses. Nous sommes revenus avec ces assureurs pour obtenir les dernières informations sur ces premiers mois de 2022. Vous trouverez ci-dessous un échantillon des questions-réponses ; pour en savoir plus, cliquez ici pour le numéro du 27 janvier 2022 de Travelweek.

MANUVIE

Manuvie rappelle aux voyageurs et aux agents de consulter voyage.gc.ca/voyage/avertissements pour obtenir les dernières informations sur les avertissements aux voyageurs pour les Canadiens. Et pour des informations complètes sur la couverture, les agents et les voyageurs sont priés de lire chaque police pour connaître l’intégralité des termes, conditions et limitations.

Q. Si je souhaite voyager pendant les avertissements actuels « Éviter les voyages non essentiels » et « Éviter tout voyage en bateau de croisière », quel(s) plan(s) devrais-je envisager d’acheter ?

R. « Le régime de voyage en cas de pandémie de COVID-19 de Manuvie offre une couverture médicale d’urgence pour les dépenses liées et non liées à la COVID-19, ainsi que des prestations de quarantaine si votre test est positif à destination. Les croisiéristes doivent être entièrement vaccinés pour être couverts pour les dépenses liées à la COVID-19 lors de leur voyage. Nous recommandons également aux voyageurs de se familiariser avec les conditions d’entrée de leur destination.

“De plus, les voyageurs devraient également envisager d’acheter notre plan de protection Premium ou notre plan non médical pour protéger leur investissement financier et d’autres composants de leur voyage.”

Q. Que se passe-t-il si mon test COVID-19 est positif à destination ? Qu’est-ce qui est couvert ?

R. « Si votre test de dépistage de la COVID-19 est positif et que vous devez prolonger votre séjour au-delà de votre date de retour prévue, les prestations de quarantaine du plan de voyage en cas de pandémie de COVID-19 de Manuvie fournissent jusqu’à 200 $ par jour pour les repas et l’hébergement, ainsi que jusqu’à 500 $. pour le billet d’avion aller-retour. Le plan comprend également jusqu’à 5 millions de dollars pour les dépenses médicales d’urgence (liées et non liées à la COVID-19). »

ASSISTANCE GLOBALE ALLIANZ

Q. Quels sont les risques supplémentaires en voyageant pendant la pandémie et puis-je acheter une couverture pour ces situations ?

R. « De nos jours, la plupart des risques sont liés à la contraction de la COVID-19, avant ou pendant un voyage. Allianz Global Assistance recommande aux voyageurs de consulter les avertissements aux voyageurs du gouvernement du Canada et de comprendre les risques liés à leur destination. Bien qu’il soit important de choisir une couverture en fonction des besoins individuels, notre plan d’assurance et d’assistance COVID-19 offre une couverture médicale d’urgence supplémentaire et une couverture de quarantaine d’interruption de voyage pour ceux qui doivent voyager vers des destinations encore sous avis.

Q. Comment fonctionnent les politiques d’annulation ou d’interruption de voyage pendant que les avertissements aux voyageurs sont en place ?

R. « Dans la plupart des cas, étant donné que la COVID-19 demeure ce qu’on appelle un « événement connu », aucune réclamation d’annulation ou d’interruption de voyage liée à des avertissements aux voyageurs du gouvernement du Canada liés à la COVID-19 ne sera payable.

«La couverture d’annulation de voyage restera admissible si le voyageur tombe malade en raison de la COVID-19 au Canada avant son départ et qu’il doit annuler son voyage en conséquence. La couverture Interruption de voyage est éligible si le voyageur tombe malade en raison de la COVID-19 pendant son voyage et doit interrompre son voyage en conséquence, à condition qu’un avis de voyage COVID-19 évite les voyages non essentiels (niveau 3) ou évite tout voyage. (Niveau 4) n’était pas en place à la date d’entrée en vigueur de la couverture.

CROIX BLEUE 

L’équipe de Croix Bleue Ontario a partagé les informations suivantes. La couverture est la même au Québec.

Q. Le variant Omicron est-il couvert par mon assurance voyage ?

R. « Nous tenons à rassurer tous nos clients concernant leur couverture d’assurance voyage. La prestation Soins médicaux d’urgence couvre la COVID-19 et ses variants, y compris Omicron, à moins qu’il ne soit considéré comme une condition préexistante avant le départ.

Q. Couvrez-vous les frais de quarantaine ?

A. « L’indemnité de subsistance ne couvre pas les frais liés à une quarantaine préventive ou obligatoire avant le retour au pays, sur place ou à l’arrivée à destination. Les frais d’indemnité de séjour peuvent être couverts lorsqu’un voyageur doit reporter son retour en raison d’une urgence médicale, y compris une urgence médicale liée à la COVID-19. Une urgence médicale concerne la personne souffrant de symptômes graves nécessitant une prise en charge médicale et éventuellement un rapatriement. Nous ne couvrons pas les frais de quarantaine imposés lors du retour au pays.

Pour plus de questions et réponses de Manuvie, Allianz Global Assistance et Croix Bleue, ainsi que des commentaires de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), cliquez ici pour le numéro du 27 janvier 2022 de Travelweek.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu