• samedi le 4 février, 2023

Envie de bien voyager ? La France vous propose une panoplie de « voyages durables et responsables » !

Partagez nous!

Image: Auvergne

Gwendoline Duval
Spécialiste marketing du tourisme & tendances
Lire plus d’articles de Gwendoline

9 novembre 2022 – La France repart à la conquête des Canadiens avec sa nouvelle tournée média nationale. Accompagnée de ses partenaires venus de l’hexagone et de la Consule Générale de France à Montréal, Atout France a présenté hier soir un événement innovant et inédit à l’Esplanade Tranquille de la Place des Arts de Montréal. Placée sous le thème du voyage durable, cette soirée était l’occasion d’inviter les journalistes à découvrir une autre facette de la France, celle d’une destination « responsable » et « durable ». À ce stade de la pandémie de la COVID19, le moment est plus opportun que jamais pour remettre la lumière sur la conscientisation des voyageurs et les options de voyage plus en phase avec le respect de notre environnement et des populations locales. D’ailleurs, la meilleure façon d’apprécier un voyage en France, selon moi, c’est de voyager de manière éco-responsable et durable. D’aller à la rencontre de son terroir, des gens, de son patrimoine et de ses sites naturels.

« Il y a eu une hausse de 19% du nombre de Canadiens en France cet été par rapport à l’été 2019, mais les Canadiens ont envie de voyager différemment. Ils recherchent une offre plus innovante, plus inclusive avec des séjours plus longs. On entend souvent qu’il faut rentabiliser son coût carbone et qu’un aller-retour très rapide pour tout voir en un minimum de temps n’est plus aussi populaire. Aller en France, c’est déjà un grand voyage et il faut donc en profiter en prenant son temps et en découvrant des destinations moins prisées, mais qui donnent accès à des expériences authentiques et des paysages sauvages » explique Sophie Lagoutte, Consule Générale de France à Montréal.

« La France a une longueur d’avance sur ce sujet. Elle met les moyens pour opérer cette transition le plus rapidement possible » confie la directrice d’Atout France Canada.

En effet, la France a mis en place un projet de destination et mobilisée 2 milliards d’euros pour répondre à la demande et offrir un tourisme plus durable et plus lent. « Cela se concrétisera notamment par nos moyens de transport. On a l’objectif ambition de réduire les émissions par passager par kilomètre de moins de 30 % en 2030 par rapport à 2019. Cela passera aussi par la rénovation des hébergements, et le fait de déconcentrer le tourisme pour que chacun apprécie l’endroit où il est quand il y est, loin des foules » ajoute Madame la Consule.

Image: Équipe d’Atout France Canada et ses partenaires

LE VOYAGE DURABLE EN FRANCE, CE N’EST PAS NOUVEAU!

La France se positionne comme une destination idéale pour les voyageurs souhaitant vivre une expérience touristique durable, mais qu’est-ce qu’un voyage durable !? Il semble que nous ayons dépassé l’ère du pure marketing pour passer à l’action, mais encore faut-il comprendre comment agir! La France a déjà amorcé sa transition et vous l’explique.

« On voyageait déjà en France de façon durable avant la pandémie, et aujourd’hui on souhaite expliquer comment on voyage durable et faire connaître cet aspect de notre destination. Il y plusieurs façons de voyager durable avec des gestes simples. Concrètement, c’est par exemple en voyageant plus longtemps, en évitant les sites trop fréquentés, en privilégiant les basses saisons et c’est d’ailleurs de plus en plus facile de le faire grâce aux nombreuses liaisons aériennes offertes toute l’année » explique Mélanie Paul-Hus, directrice d’Atout France Canada

Il y a une volonté des destinations françaises d’être plus durables. On voit l’apparition notamment de quotas dans certains sites naturels, comme dans les magnifiques calanques de Marseille où le nombre de visiteurs a été limité à 400 par jour l’été dernier. Un phénomène qui d’après Atout France n’a pas pour conséquence de décourager les touristes, mais qui invite à s’organiser un peu plus pour passer un moment agréable.

Retrouvez notre entrevue avec Mélanie Paul-Hus, directrice d’Atout France Canada ici ou en cliquant ci-dessous.

LA RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, UNE RÉFÉRENCE!

Beaucoup de destinations françaises, incluant les DOM TOM, ont des options de voyages durables. Le leader en la matière, c’est Lyon et sa région. Bien que les stations de ski soient populaires, le reste de la région est encore méconnu des touristes français et internationaux.

« Parmi les destinations en vedette aujourd’hui, il y avait la région Auvergne-Rhône-Alpes incluant Lyon. C’est la région qui est arrivée la première avec une approche « bienveillante », qui veut aider ses professionnels à se préparer à la transition, à changer leurs habitudes en proposant notamment des formations, des financements » confie Mélanie Paul-Hus.

Du sommet des Alpes, le Mont-Blanc (4 810 m) aux cratères de la chaîne des Puys, en passant par les champs de lavande ou une forêt de chênes tricentenaires, Auvergne-Rhône-Alpes est le paradis de la pleine nature : chemins de randonnée pour les sportifs ou sentiers à découvrir en famille, itinéraires vélos, et endroits à couper le souffle pour se jeter à l’eau ou dans les airs.

IDÉÉS DE VOYAGES DURABLES

Pour voyager vers la France, on peut compter notamment sur Air Canada qui propose de compenser votre coût carbone! Par exemple, si vous prenez le nouveau vol direct de Montréal vers Toulouse qui sera lancé le 1er juin, vous aurez l’option moyennant 15$ de compenser votre dépense carbone liés aux vols! Plus d’informations disponibles sur le site Internet de la compagnie.

Vous pouvez voyager “responsable” en France aussi dans vos habitudes cosmétiques! Clarins offre de nombreux produits naturels! Aujourd’hui, plus de 80 % des actifs présents dans les produits sont d’origine naturelle et récoltés dans leur ferme dans les montagnes. Ouverte parfois au public. Rappelons que Clarins offre une gamme de crèmes solaires, bien utile si vous partez en France dès le printemps!

Voici quelques exemples d’expériences touristiques, parmi tant d’autres:

  • Auvergne-Rhône-Alpes: séjour à vélo le long du Rhône grâce à la piste cyclable ViaRhôna.
  • Occitanie: Oenotourisme au Château l’Hospitalet. Vous pourrez visiter le domaine en scooter électrique et suivre un cours de maître sur les vins biodynamiques.
  • Martinique: Visitez le Domaine Martiniquais d’Expérimentation de Grande Savane qui ouvrira sous peu.
  • Îles de la Guadeloupe: Faites de la plongée sous-marine aux Saintes avec la Dive Bouteille et Océan Quest et une partie du prix de la plongée est reversée à l’Océan Quest pour la préservation des coraux des Saintes. Côté hébergement, l’écolodge le Konokora à Sainte-Anne en Grande-Terre vont inaugurer 2 nouvelles cabanes en 2023 pour une déconnexion totale.
  • Normandie: Le Centre Juno Beach a décidé d’entamer une démarche développement durable. « Pendant la seconde guerre mondiale, le combat était contre le nazisme, désormais c’est contre le réchauffement climatique, alors on s’est engagé à devenir le premier musée de France à décarboniser ses opérations » explique Marie-Ève Vaillancourt, directrice communication. Le centre propose aussi un tarif préférentiel « bas carbone ».

Et si vous n’arrivez pas à choisir une région pour votre prochain voyage durable, faîtes comme Sylvie Grégoire, québécoise à la retraite et partez pour un voyage à pied de 1700 km du nord au sud de la France. Vous pouvez retrouver le récit de son aventure ici.

Pour un avenir plus durable dans l’industrie du voyage, cela prend un engagement de la part des professionnels du voyage. « La sobriété énergique, c’est le sujet chaud du moment et on veut tous travailler dans le même sens pour rendre notre industrie plus efficace et plus raisonnée » confie la directrice d’Atout France Canada.

Notons que la France est la première destination à organiser un événement dédié à cette thématique et à faire venir les offices de tourisme français pour en parler à Montréal. Saluons donc le travail de l’équipe d’Atout France Canada pour cette initiative qui, nous l’espérons, aura beaucoup de résonnances auprès des Québécois et des professionnels du voyage.

Source: Gwendoline Duval pour Profession Voyages

 

Partagez nous!

Postes connexes

Menu