• vendredi le 7 mai, 2021

L’ACTA appuie la demande d’une aide accrue et prolongée jusqu’en 2021 à l’intention des entreprises les plus touchées 

Partagez nous!

26 mars 2021 – Le 24 mars dernier, la Coalition des entreprises les plus touchées publiait sur la colline parlementaire un sondage révélant que 60 % des entreprises les plus durement touchées au Canada seront incapables de survivre si la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) ne sont pas prolongées au-delà de l’échéance du 5 juin et jusqu’à la fin de l’année.

Si on se base sur les résultats du sondage, la Coalition demande officiellement au gouvernement fédéral d’inclure dans son budget d’avril des mesures visant à prolonger ces mesures d’aide que représentent la SSUC et la SUCL, et ce, jusqu’à la fin de l’année.

La Coalition déclare qu’elle espère qu’on assistera d’ici l’été à un assouplissement des restrictions et à une reprise modeste des voyages d’agrément. Cependant, on a déjà annulé les conventions prévues cet automne, alors que les voyages d’affaires ne reprendront pas à brève échéance.

« En tant que membre de la Coalition, nous appuyons sa demande qui consiste à prolonger et à bonifier les programmes essentiels, comme la subvention salariale et la subvention pour le loyer d’ici la fin de 2021, » dit Wendy Paradis, présidente de l’ACTA.

Mme Paradis déclare qu’avant la publication du budget fédéral, qui aura lieu le 19 avril prochain, l’ACTA a également intensifié ses pressions pour qu’on prolonge d’autres programmes d’importance cruciale pour les agences de voyages, les conseillers en voyages et les agents indépendants, incluant la Prestation canadienne de la relance économique (PCRÉ) et l’assurance-emploi (AE) jusqu’à la fin de 2021. Et, un fait particulier à l’industrie du voyage, un financement afin de protéger les agences de voyages et les agents de voyages indépendants contre le rappel des commissions alors que le gouvernement annonce qu’il oblige les compagnies aériennes à rembourser les consommateurs.

« L’industrie du voyage sera en attente d’ici à ce que le gouvernement fédéral ait élaboré une feuille de route vers la reprise, incluant les conditions et les paramètres nécessaires pour entreprendre d’assouplir les restrictions, comme le programme obligatoire de séjour à l’hôtel, la quarantaine de 14 jours, les avis aux voyageurs et d’autres mesures, » ajoute Mme Paradis.

L’ACTA est membre de la Coalition, un groupe réunissant au-delà de 100 intervenants de l’industrie qui représentent différents secteurs, dont le tourisme, les voyages, les arts et la culture, les événements et les festivals, l’hébergement et l’accueil.

Source: ACTA

Partagez nous!

Postes connexes