• lundi le 21 juin, 2021

Le PDG d’une importante compagnie aérienne s’exprime sur le passeport de vaccination et les règles de quarantaine au Canada

Partagez nous!

23 mars 2021 – L’un des premiers patrons de compagnie aérienne à s’être prononcé en faveur des passeports de vaccination il y a quelques mois affirme maintenant que les gouvernements devraient certainement imposer la vaccination pour les voyages internationaux.

S’adressant à la BBC, le PDG de Qantas, Alan Joyce, a déclaré qu’à son avis, « les gouvernements vont insister » sur la vaccinations pour les voyages à l’étranger.

À l’automne 2020,  Alan Joyce a été l’un des premiers PDG de compagnie aérienne à s’engager en faveur des passeports de vaccination pour les voyages. « Nous envisageons de modifier nos conditions générales afin de demander aux voyageurs internationaux de se faire vacciner avant de monter à bord », a-t-il déclaré en novembre 2020.

À cette époque, Alan Joyce affirmait que Qantas cherchait des moyens de vérifier électroniquement que les gens ont été vaccinés pour pouvoir voyager. « Mais il est certain que pour les visiteurs internationaux qui entrent sur le territoire et les personnes qui quittent le pays, nous pensons que c’est une nécessité ».

En ce moment, Qantas évalue deux applications numériques de certification de la santé (le IATA Travel Pass et le CommonPass) alors qu’elle se prépare à redémarrer les vols internationaux réguliers de passagers vers la plupart des destinations qu’elle desservait avant la pandémie à partir du 31 octobre 2021.

Au début du mois, Qantas a effectué son premier essai client de l’application CommonPass sur son vol international de rapatriement de Francfort à Darwin.

Les gouvernements envisagent de faire de la vaccination une « condition d’entrée », a déclaré Alan Joyce à la BBC.

Au début du mois, la Commission européenne a présenté sa proposition de délivrance de « certificats verts numériques » qui permettraient aux résidents de l’UE de voyager librement dans les 27 États membres d’ici à l’été 2021, à condition d’avoir été vaccinés, d’avoir été testés négatifs au COVID-19 ou d’avoir récupéré du COVID.

Le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué que le Canada est « parmi les pays » qui explorent les options relatives aux passeports de vaccination. Dans les semaines à venir, le conseiller scientifique du gouvernement fédéral devrait soumettre ses commentaires sur l’opportunité et la manière dont le Canada devrait adopter les passeports de vaccination.

Que les gouvernements s’engagent ou non dans la voie des passeports de vaccination, Alan Joyce a affirmé que Qantas adoptera une position ferme. « Nous avons un devoir de protection envers nos passagers et notre équipage, signifiant que tout le monde dans l’avion doit être en sécurité », a-t-il déclaré à la BBC.

LE SYSTÈME DE « FEUX TRICOLORES » ET LA QUARANTAINE DANS LES HÔTELS

Si tout le monde n’est pas en faveur des passeports de vaccination, bon nombre pensent que l’industrie du voyage et l’ économie mondiale ont besoin d’un système rationalisé et normalisé qui faciliterait le redémarrage des vols internationaux et la réouverture des frontières mondiales.

Au Royaume-Uni, après un été frustrant pour les voyageurs et le secteur du voyage qui ont vu des destinations recevoir le feu vert pour les vacances, puis être retirées de la liste avec très peu de préavis, les responsables gouvernementaux discutent maintenant d’un système de « feux de signalisation ». Les destinations autorisées obtiendraient un feu vert, et ainsi de suite. Un système similaire est utilisé au Mexique pour le COVID.

Cependant, le Royaume-Uni serait également en train de réfléchir à des passeports de vaccination, après quelques réticences initiales.

Pendant ce temps, ici au Canada, la Canadian Constitution Foundation a perdu hier sa demande d’injonction contre la politique de quarantaine de trois jours dans les hôtels du gouvernement fédéral.

La CCF a soutenu dans sa demande juridique que les conditions de quarantaine dans les hôtels sont « trop vastes, arbitraires et disproportionnées ».

Interrogé récemment par le Toronto Sun, Daniel Kerzner, vice-président de Virgin Atlantic chargé de l’expérience client et ancien cadre de l’industrie hôtelière, a déclaré qu’en raison du laxisme de la sécurité et des normes sanitaires de l’hôtel de l’aéroport de Toronto où il a effectué sa quarantaine hôtelière obligatoire, il aurait mieux fait d’effectuer sa quarantaine de 14 jours à la maison.

La règle canadienne de quarantaine dans les hôtels, qui est entrée en vigueur le 22 février 2021, a connu des problèmes dès le départ, qu’il s’agisse des heures d’attente au centre d’appels, des plaintes d’agression sexuelle ou des préoccupations relatives à la sécurité publique.

 

Source: Kathryn Folliott pour le groupe Travelweek/Profession Voyages

Partagez nous!

Postes connexes