• mardi le 25 janvier, 2022

Les mesures de voyage pourraient à nouveau faire l’objet d’un examen minutieux car le variant omicron met le gouvernement en alerte

Partagez nous!

29 novembre 2021 – Le monde tremble à l’arrivée du nouveau variant. Les frontières du Maroc et d’Israël ont refermés temporairement aux voyageurs internationaux et l’ouverture de l’Australie dans les prochaines semaines pourraient être compromise également.

Au Canada, le gouvernement réagit également et les fonctionnaires sont en alerte, prêts à réagir vite si la situation évolue. De nombreux aéroports viennent tout juste de rouvrir ces dernières semaines ou devraient rouvrir pour les voyages internationaux le 30 novembre. Pourtant les choses pourraient bien se compliquer en raison de l’arrivée du variant.

Jusqu’à présent, l’Ontario a annoncé quatre cas du variant omicron – deux attribuables à des arrivées à Ottawa et deux à Hamilton. Vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé de nouvelles restrictions sur les voyages en provenance de sept pays d’Afrique du Sud, où la variante omicron a été détectée pour la première fois.

Il n’y a actuellement aucun vol direct vers le Canada en provenance de la région, mais il y a des arrivées via des routes indirectes. Les restrictions sur les voyages terrestres et aériens entre le Canada et les États-Unis se sont également assouplies ces dernières semaines.

Le Dr Moore a déclaré que quelque 375 passagers ontariens de retour au cours des derniers jours satisfaisaient aux critères de quarantaine préventive et de tests supplémentaires.

Le 26 novembre, le ministre des Transports Omar Alghabra a déclaré que le gouvernement fédéral surveillait de près la situation d’omicron. Lorsqu’on a demandé au ministre d’Alghabra si les 7 pays d’Afrique du Sud n’étaient qu’une première phase », il a déclaré : « Nous surveillerons et continuerons toujours de surveiller les données que nous recevons du monde entier… et nous prendrons des mesures de précaution supplémentaires. si nécessaire. Nous réévaluerons et réévaluerons constamment cette liste de 7 pays. »

Le directeur général de l’IATA, Willie Walsh, a publié une déclaration suite à l’émergence de la variante omicron.

«Les gouvernements réagissent aux risques du nouveau variant du coronavirus en mode d’urgence, provoquant la peur parmi le public voyageur. Le plus rapidement possible, nous devons utiliser l’expérience des deux dernières années pour passer à une approche coordonnée fondée sur les données qui trouve des alternatives sûres à la fermeture des frontières et à la quarantaine. Les restrictions de voyage ne sont pas une solution à long terme pour contrôler les variantes de COVID », a déclaré Walsh.

Santé Canada examine actuellement le médicament antiviral COVID de Merck, annoncé pour la première fois plus tôt cet automne. Pendant ce temps, le Canada a l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde, avec des injections de rappel et des premiers vaccins pour les enfants de cinq à 11 ans.

Source: pour le groupe Travelweek/Profession Voyages

Partagez nous!

Postes connexes

Menu