• mardi le 30 novembre, 2021

Restrictions dans certaines parties de l’Europe avec une augmentation de 11% des cas de COVID

Partagez nous!

24 novembre 2021 – L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que les cas de coronavirus avaient bondi de 11% en Europe la semaine dernière, la seule région au monde où la COVID-19 a continué d’augmenter depuis la mi-octobre.

Dans son évaluation hebdomadaire de la pandémie publiée mardi, l’agence de santé des Nations Unies a déclaré que les cas et les décès dans le monde avaient augmenté d’environ 6%, avec environ 3,6 millions de nouvelles infections et 51 000 nouveaux décès signalés la semaine précédente.

Le directeur de l’OMS pour l’Europe, le Dr Hans Kluge, a averti que sans mesures urgentes prises rapidement, le continent pourrait voir 700 000 décès supplémentaires d’ici le printemps.

“La région européenne reste fermement sous l’emprise de la pandémie de la COVID-19“, a déclaré Kluge, appelant les pays à augmenter la vaccination et à prendre d’autres mesures de contrôle comme le masquage et la distanciation sociale pour éviter “le dernier recours des blocages”.

Il a noté que si plus d’un milliard de doses de vaccin ont été administrées dans la région européenne de l’OMS, qui s’étend jusqu’à l’Asie centrale, la fourchette de couverture vaccinale varie de 10 % à 80 %.

La semaine dernière, l’Autriche, les Pays-Bas et la Belgique ont tous adopté des mesures plus strictes, notamment des fermetures partielles, pour tenter d’endiguer la dernière vague de coronavirus. L’Allemagne devrait également enregistrer plus de 100 000 décès dus au COVID-19 cette semaine, certains politiciens appelant désormais à un mandat de vaccination, comme celui commandé en Autriche.

À l’échelle mondiale, l’OMS a signalé que la COVID-19 en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient a chuté de 11 % et 9 % respectivement.

La plus forte baisse des décès en lien aux coronavirus au cours de la semaine dernière a été observée en Afrique, où le nombre de décès a diminué de 30%, poursuivant une tendance à la baisse du COVID-19 qui a commencé fin juin.

Bien que les cas soient restés stables dans les Amériques, l’OMS a déclaré que le nombre de décès avait augmenté d’environ 19%.

L’agence a déclaré que le variant Delta se diffuse plus facilement et reste la version prédominante de la COVID-19 dans le monde. Sur les plus de 840 000 séquences téléchargées dans la plus grande base de données de virus accessible au public au cours de la semaine dernière, environ 99,8 % étaient le variant Delta.

D’autres variants, dont lambda et gamma, représentaient moins de 1 %, bien qu’elles continuent de constituer une proportion importante des séquences d’Amérique latine.

Source:

Partagez nous!

Postes connexes