• vendredi le 18 juin, 2021

Air Canada et le gouvernement du Canada concluent un accord de financement: découvrez le montant!

Partagez nous!

 

12 avril 2021 – L’engagement d’Air Canada à offrir des remboursements à tous les passagers admissibles qui ont acheté des tarifs non remboursables mais qui n’ont pas voyagé en raison du COVID-19 depuis février 2020 est un élément clé du programme d’aide financière de la compagnie aérienne annoncé ce soir. Cet accord comprend également un engagement à protéger la commission des agents de voyages.

Interrogé sur la raison pour laquelle l’annonce de ce soir était si longue à venir, Freeland a déclaré: «Nous discutons d’un accord avec les compagnies aériennes depuis un certain temps. Pour le gouvernement fédéral, l’important était d’avoir un bon accord pour le Canada, les Canadiens et l’industrie du transport aérien. Pour nous, il était essentiel d’avoir un accord qui rembourserait les passagers, protégerait les travailleurs et protégerait l’achat de nouveaux plans par la compagnie aérienne. Et cela protégerait également les voyageurs dans les aéroports régionaux. Il était donc important pour nous de tenir des pourparlers assez compliqués, assez difficiles. Et il était important pour le gouvernement fédéral de conclure un accord avec les compagnies aériennes.

Il a ajouté: “Obtenir une bonne affaire peut parfois prendre un peu de temps.”

«Il s’agit d’une facilité de prêt et le gouvernement s’attend à être entièrement remboursé», a déclaré Freeland. La facilité de prêt est de 1,4 milliard de dollars et est ouverte à toutes les compagnies aériennes du Canada, a-t-elle ajouté.

Interrogé sur la participation du gouvernement dans Air CAnada (ce à quoi l’ancien PDG Calin Rovinescu était fermement opposé) Freeland a déclaré: «Il était très important pour nous de conclure une bonne et juste affaire pour le Canada et les Canadiens. Et pour que les Canadiens participent à tout avantage »[dans ce soutien à Air Canada].»

Air Canada a annoncé donc aujourd’hui qu’elle a conclu avec le gouvernement du Canada une série d’accords de financement par instruments d’emprunt et de capitaux propres qui lui donnera accès à des liquidités maximales de 5,879 milliards de dollars par l’intermédiaire du Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE).

« Lorsque la pandémie a frappé, il y a plus d’un an, Air Canada affichait, compte tenu de sa taille, l’un des plus solides bilans du secteur mondial du transport aérien, a déclaré Michael Rousseau, président et chef de la direction d’Air Canada. Depuis, nous avons conclu des transactions de financement visant des liquidités supplémentaires de 6,8 milliards de dollars pour traverser la pandémie, étant donné la paralysie quasi complète du transport aérien au Canada et à l’étranger.

« Le programme de liquidités supplémentaires que nous annonçons aujourd’hui répond à plusieurs objectifs convergents : procurer à Air Canada un niveau de protection important, mieux résoudre le remboursement aux clients de billets non remboursables, maintenir nos effectifs et revenir sur les marchés régionaux. Plus important encore, ce programme nous procure les liquidités supplémentaires dont nous pourrions avoir besoin pour rebâtir notre entreprise dans l’intérêt de toutes les parties prenantes et pour continuer à contribuer largement à l’économie canadienne durant la reprise et à long terme.

« À l’heure où la campagne de vaccination s’accélère, nous continuons de travailler avec le gouvernement du Canada à l’évolution de mesures de dépistage et d’atténuation de la quarantaine sûres et fondées sur des données scientifiques dans l’optique de relancer notre secteur en toute sécurité. Nous savons que les Canadiens sont impatients de retrouver leurs amis et leur famille, de prendre ces vacances tant attendues et d’entamer enfin ces voyages d’affaires. Nous serons prêts à assurer leurs déplacements de façon sécuritaire au pays comme à l’étranger », a ajouté M. Rousseau.

REMBOURSEMENTS ET PROTECTION DE LA COMMISSION

Freeland a déclaré que les remboursements seront offerts aux passagers qui ont réservé leurs billets au plus tard le 22 mars 2020, pour des voyages après le 1er février 2020, annulés par le passager ou par Air Canada. Les passagers se verront également offrir des remboursements pour les billets réservés après le 22 mars 2020 pour les vols annulés par Air Canada.

“De manière significative, les agents de voyages qui ont reçu une commission ne seront pas invités à rembourser cette commission”, a déclaré Freeland.

Il a déclaré que des discussions étaient en cours avec d’autres compagnies aériennes. «Nous discutons toujours avec les autres compagnies aériennes, y compris WestJet, avec qui nous avons maintenant des discussions constructives.

«C’est une bonne et juste affaire pour le Canada et les Canadiens», a déclaré Freeland.

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, s’est assuré d’inclure également les agents de voyages dans sa déclaration de ce soir.

«Les commissions des agents de voyages seront protégées», a déclaré Alghabra.

Le programme d’aide financière d’Air Canada «est un accord important et historique», a-t-il ajouté.

Le montage financier, qui prévoit des prêts entièrement remboursables dont Air Canada ne se prévaudrait que selon ses besoins ainsi qu’un placement en titres de capitaux propres, est constitué comme suit :

  • Un produit brut de 500 millions de dollars tiré du placement d’actions d’Air Canada au prix de 23,1793 $ l’action;
  • 1,5 milliard de dollars sous forme de facilité de crédit renouvelable garantie portant intérêt au taux CDOR (Canadian Dollar Offered Rate) majoré de 1,5 %; la facilité est garantie au moyen d’une charge de premier rang grevant les actifs d’Aéroplan inc., la participation que détient Air Canada dans Aéroplan ainsi que certains actifs d’Air Canada, dont certains droits de propriété intellectuelle liés au programme de fidélité Aéroplan;
  • 2,475 milliards de dollars sous forme de trois facilités de crédit non renouvelables et non garanties de 825 millions de dollars chacune. La première, une tranche d’une durée de cinq ans, porte intérêt au taux annuel CDOR majoré de 1,75 %; la deuxième, une tranche d’une durée de six ans, porte intérêt au taux annuel de 6,5 % (augmentant à 7,5 % après cinq ans); et la troisième, une tranche d’une durée de sept ans, porte intérêt au taux annuel de 8,5 % (augmentant à 9,5 % après cinq ans);
  • Dans le contexte du montage financier, Air Canada a émis au total 14,576,564 bons de souscription visant l’achat d’un nombre équivalent d’actions d’Air Canada, sous réserve des rajustements habituels, au prix d’exercice de 27,2698 $ l’action au cours d’une période de 10 ans, ce qui représente 10 % de l’engagement total disponible au titre des facilités de crédit garanties et non garanties ci-dessus; 50 % des bons de souscription sont acquis parallèlement à la mise en place des facilités de crédit, et les 50 % restants seront acquis proportionnellement aux montants qu’Air Canada pourrait utiliser en vertu des facilités de crédit non garanties ci-dessus;
  • Un maximum d’environ 1,4 milliard de dollars consistant en une tranche de facilité de crédit non garantie en soutien au remboursement de billets non remboursables aux clients. La facilité d’une durée de sept ans portera intérêt au taux annuel de 1,211 %.

Dans le cadre du montage financier, Air Canada a pris un certain nombre d’engagements liés au remboursement des clients, à la desserte des collectivités régionales, à des restrictions touchant l’utilisation des fonds fournis, à l’emploi et aux dépenses d’investissement. Ces engagements comprennent notamment ce qui suit :

  • À compter du 13 avril 2021, offre aux clients admissibles qui ont acheté des billets non remboursables pour un voyage commençant au plus tôt en février 2020, mais qui n’ont pas voyagé en raison de la COVID-19, le choix d’un remboursement selon le mode de paiement initial. En appui à ses agences de voyages partenaires, Air Canada ne reprendra pas la commission de vente que celles-ci ont touchée quant aux billets remboursés;
  • Reprise des dessertes ou accès au réseau d’Air Canada dans la quasi-totalité des collectivités régionales où le service a été suspendu en raison des répercussions de la COVID-19 sur les déplacements, au moyen de services directs ou de nouveaux accords interlignes avec des transporteurs régionaux tiers;
  • Restrictions sur certaines dépenses et restrictions s’appliquant aux dividendes, aux rachats d’actions et à la rémunération des hauts dirigeants;
  • Obligation de maintenir un niveau d’emploi non inférieur à celui du 1er avril 2021;
  • Achèvement de l’acquisition par Air Canada de 33 appareils A220 d’Airbus construits aux installations d’Airbus situées à Mirabel, au Québec. Air Canada s’est également engagée à prendre livraison de la totalité des 40 appareils 737 MAX de Boeing en commande ferme. L’exécution de ces commandes demeure assujettie aux modalités des conventions d’achat applicables.

En ce qui a trait à l’investissement du gouvernement dans les titres de capitaux propres, Air Canada s’est engagée à accorder les droits d’inscription usuels. Les actions et les bons de souscription d’Air Canada émis au gouvernement sont assujettis à certaines restrictions de transfert ainsi qu’à un plafond d’exercice des droits de vote qui limite, en tenant compte de l’exercice des bons de souscription, à 19,99 % l’ensemble des droits de vote rattachés aux actions acquises par le gouvernement dans le cadre de cet investissement.

Partagez nous!

Postes connexes