• samedi le 16 octobre, 2021

« Des cas isolés, oui. Grosses épidémies, non » : le CEO de Royal Caribeean parle franchement dans son dernier message vidéo aux agents

Partagez nous!

24 septembre 2021 – Le président de Royal Caribbean Group, Richard Fain, dans son dernier message vidéo aux partenaires conseillers en voyages livre un discours franc – comme c’est son style – sur l’expérience de croisière en ce moment, les réservations en avant et plus encore.

Faisant un geste vers son jardin, Richard Fain explique dans la vidéo : « Salutations à tous nos partenaires conseillers en voyages et amis. Comme vous pouvez le voir, je travaille toujours à domicile. Mais je serai bientôt de retour au bureau comme une indication de plus que nous sortons de cette horrible période. »

Il résume les derniers mois : « Quelle montagne russe ça a été. Chaque jour semble apporter des nouvelles dramatiques d’un type ou d’un autre. Certaines positives, d’autres négatives, mais c’est toujours dramatique », a déclaré Richard Fain avec une emphase ironique et le ton de quelqu’un qui, comme le reste d’entre nous, a enduré les 18 derniers mois de pandémie.

Il revient sur le récapitulatif 2021 jusqu’à présent : « Nous avons réagi en début d’année lorsque la pandémie était à son paroxysme. Ensuite, nous nous sommes enthousiasmés lorsque nous avons commencé à rouvrir en juin et les réservations correspondaient à notre euphorie. Puis vint le variant Delta, qui a causé tant de remous et tellement nui à nos réservations.

« Je ne suis pas épidémiologiste, mais j’écoute beaucoup d’experts. Et mon point de vue personnel est que même si certaines choses s’amélioreront et d’autres empireront, dans l’ensemble, la trajectoire reste fermement sur la bonne voie », a-t-il déclaré.

Il peint l’ambiance de l’industrie du voyage et des gens du monde entier lorsqu’il dit: “Merde cet variant Delta.” C’est beaucoup plus contagieux que le virus non muté, note-t-il. “Et cela a provoqué une troisième vague juste au moment où nous pensions tous que la maladie était sur ses dernières jambes.” Heureusement, ajoute-t-il, les vaccins fonctionnent, ne serait-ce que pour atténuer l’impact du variant Delta.

Richard Fain parle ensuite de réservations : « Nous nous concentrons donc sur 2022, pas sur les mois restants de 2021. Évidemment, nous n’aimons abandonner aucune période. Mais nous sommes plus déterminés à bien faire en 2022 et 2023. Même si cela signifie accepter des succès à court terme cette année.

Royal Caribbean Group a deux objectifs primordiaux en ce moment, explique Richard Fain.

« Premièrement, la clé de notre succès en 2022 sera la période des vagues. Et pour avoir une bonne Wave, il faut montrer que l’on rentre dans la Wave avec un fonctionnement solide et stable. Cela signifie que d’ici décembre, nous voulons la stabilité. Pas de confusions et de changements sans fin comme nous en avons connus et qui sont si frustrants pour vous et vos clients.

« D’ici la fin de cette année, nous voulons que la quasi-totalité de nos navires fonctionnent et fonctionnent de manière transparente sur nos principaux marchés. Vos clients ont besoin de savoir que nous sommes de retour. Et ils ont besoin de savoir que la tourmente des 18 derniers mois est derrière nous.

« Le deuxième objectif était de montrer, de manière tangible, à quel point la croisière est sûre et saine. Nous le faisons aujourd’hui. Ni par théorie, ni par prédiction. Mais par des opérations réelles. Déjà les deux tiers de notre capacité fonctionnent. Nous avons transporté plus d’un demi-million d’invités et n’avons eu que 141 cas parmi ces 500 000 personnes. Comme nous l’avons toujours dit, il y aura des cas à bord du navire, tout comme il y a des cas à terre. Mais grâce à nos protocoles, il n’y a pas eu de grandes épidémies. Et les quelques cas que nous avons vus ont été gérés rapidement et efficacement. D’ici la fin novembre, nous aurons transporté plus d’un million de passagers. Et ce n’est qu’une compagnie de croisière… quoique, la meilleure compagnie de croisière. Désolé, je n’ai pas pu résister », a-t-il déclaré avec un sourire.

« Des cas isolés, oui. De grosses épidémies, non », a-t-il ajouté. « Les signes sont très encourageants. Les réservations pour 2022 démontrent qu’il existe une demande refoulée. Nous sommes sur le point de regagner nos bureaux, restés vides depuis plus d’un an et demi.

Après les hésitations initiales de 20 % de ses employés, Royal Caribbean Group affiche désormais un taux de vaccination de 96 % pour ses effectifs, ajoute-t-il.

« Donc, nous sommes excités. Déjà les deux tiers de notre capacité fonctionnent. Nos protocoles fonctionnent et protègent nos invités et notre équipage. Nos clients sont ravis d’être de retour et leur taux de satisfaction atteint des sommets historiques. Nous retournerons sous peu dans nos bureaux où, comme nos navires, à peu près tout le monde est vacciné. Et nous intensifions notre marketing pour préparer la période des vagues.

« En résumé, nous sommes enthousiasmés par la voie à suivre et convaincus que les jours les plus sombres sont derrière nous. Alors que nous visons une vague forte et une année 2022 puissante. Y arriver demandera encore du courage, mais nous devons tous prendre les mesures nécessaires maintenant pour nous préparer.

Et incorporant sa signature pour cette série de vidéos de l’ère de la pandémie, il ajoute : « Bien sûr, je dois vous rappeler que se préparer pour 2022, c’est aussi se laver les mains et se faire vacciner !

Partagez nous!

Postes connexes