• samedi le 16 octobre, 2021

Examen plus approfondi des nouvelles restrictions de voyage assouplies à venir le 9 août et le 7 septembre

Partagez nous!

20 juillet 2021 – Après de nombreux mois sans indices sur l’assouplissement des restrictions de voyage, l’industrie du voyage a reçu hier de bonnes nouvelles du gouvernement fédéral!

Bien que l’accent soit mis jusqu’à présent sur les voyages entrants, c’est en partie parce que le gouvernement canadien ne peut pas dicter les décisions frontalières d’autres pays.

Ce qu’il peut faire pour vraiment redémarrer les voyages à l’étranger, c’est lever l’avis de voyage contre tous les voyages non essentiels.

Avec les voyageurs américains entièrement vaccinés autorisés à entrer au Canada à partir du 9 août et les voyageurs entièrement vaccinés de tous les autres pays autorisés à entrer au Canada à compter du 7 septembre, pour tous les types de voyage, y compris les voyages discrétionnaires, est-il raisonnable de supposer que l’interdiction de voyager actuelle du Canada, toujours en vigueur après plus de 16 mois, pourrait être levée dans les semaines à venir ?

L’industrie surveille de près cet avis, car il changera la donne au moment où le Canada sortira de la pandémie.

Alors que le Canada assouplit ses mesures, l’Europe durcit les siennes avec le retour des couvre-feux dans certaines destinations ou régions notamment en France, en Espagne et au Portugal. Un monde a deux vitesses qui engendre toujours des défis quant au voyage en temps de pandémie.

VOICI CE QUI SE PASSE le 9 AOÛT ET LE 7 SEPTEMBRE

Tel que rapporté hier sur professionvoyages.com, le gouvernement fédéral a annoncé la bonne nouvelle suivante…

À compter du 9 août 2021, les voyageurs américains entièrement vaccinés seront autorisés à entrer au Canada, sans quarantaine, mais devront toujours présenter un plan de quarantaine de secours si nécessaire. Les déplacements peuvent être discrétionnaires. Les voyageurs devront toujours présenter la preuve d’un test COVID négatif de 72 heures avant le départ, mais les tests à l’arrivée au Canada seront aléatoires.
La quarantaine hôtelière de 3 jours sera éliminée pour tous les voyageurs, quel que soit leur statut vaccinal, à compter du 9 août. Les voyageurs non vaccinés arrivant au Canada devront toujours être mis en quarantaine pendant 14 jours.
Également le 9 août, les arrivées internationales seront accueillies dans cinq autres aéroports canadiens, à Halifax, Québec, Winnipeg, Ottawa et Edmonton. Les aéroports déjà opérationnels pour les vols internationaux sont à Toronto, Montréal, Calgary et Vancouver.

À compter du 7 septembre 2021, les voyageurs entièrement vaccinés de n’importe quel pays seront autorisés à entrer au Canada, sans quarantaine, mais devront toujours présenter un plan de quarantaine de secours si nécessaire. Les déplacements peuvent être discrétionnaires. Les voyageurs devront toujours présenter une preuve d’un test COVID négatif de 72 heures avant le départ, mais les tests à l’arrivée au Canada seront aléatoires.

BEAUCOUP DE QUESTIONS

De nombreuses questions ont été soulevées lors de l’annonce d’hier, y compris des questions sur la réciprocité aux États-Unis, les enfants non vaccinés et les voyages, les vaccinations mixtes et plus encore.

Comme indiqué hier, jusqu’à présent, les États-Unis n’ont pas encore annoncé de changements concernant les politiques frontalières ouvertes pour les Canadiens entièrement vaccinés. En revanche, le Canada et les États-Unis ont largement suivi jusqu’à présent la fermeture de la frontière.

Également indiqué hier, les enfants non vaccinés de moins de 12 ans revenant ou arrivant au Canada seront exemptés de la quarantaine de 14 jours, mais le gouvernement fédéral conseille toujours à ces enfants «d’éviter les lieux de rassemblement» comme les écoles et les garderies.

Comme l’a noté un journaliste lors de la séance de questions-réponses pour les médias, les nouvelles directives sur les enfants et les voyages sont « plutôt vagues ».

Voici ce que la ministre de la Santé Patty Hajdu, le ministre de la Sécurité publique Bill Blair, le ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc et le ministre des Transports Omar Alghabra avaient à dire au sujet de toutes les annonces d’hier…

LES ENFANTS DE MOINS DE 12 ANS NON VACCINÉS SONT EXEMPTÉS DE LA QUARANTAINE, MAIS…

La ministre de la Santé Patty Hajdu :

«Aujourd’hui, je peux confirmer aux familles voyageant avec des enfants de moins de 12 ans, que les enfants seront exemptés de quarantaine, mais ils devront toujours suivre des mesures de santé publique strictes. Cela signifie qu’ils peuvent accompagner leur parent ou tuteur hors de la maison jusqu’à leur destination, tant qu’ils évitent les lieux de groupe comme les camps d’été, l’école ou la garderie pendant 14 jours.

« Nous voulons protéger la prochaine année scolaire. Les enfants ne peuvent toujours pas se faire vacciner. Nous n’avons pas encore de sociétés pharmaceutiques qui ont demandé un vaccin pour les enfants. Bien sûr, nous examinerons avec impatience ces demandes au fur et à mesure qu’elles arrivent, mais les enfants restent vulnérables, tout comme leurs communautés et cette mesure permet donc aux familles d’avoir un certain degré de fonctionnement.

Ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc :

«Le conseil que nous avons reçu du Dr Tam et d’autres est qu’il n’y aura pas de quarantaine obligatoire pour les enfants, la quarantaine de 14 jours, c’est-à-dire s’ils sont accompagnés de parents ou d’un tuteur vaccinés ou entièrement vaccinés. Cependant, les mesures sanitaires provinciales doivent toujours s’appliquer. Les familles doivent donc se familiariser avec les directives locales qui s’appliquent et les mesures sanitaires locales en place. Et nous conseillerons également à ces enfants d’éviter les endroits tels que les écoles et les garderies et autres lieux de groupe où il y a une grande capacité de transmission. »

LES CANADIENS AVEC UNE VACCINATION MIXTE SERONT-ILS PÉNALISÉS À LA FRONTIÈRE AMÉRICAINE?

Ministre Leblanc :

«Au cours de nos conversations avec nos homologues américains, nous discutons des mesures aux frontières. Mais nous discutons également, discutons continuellement de toutes ces questions en ce qui concerne les vaccins [et] lorsqu’il s’agit de ce qui constitue une personne entièrement vaccinée. »

«Nous discutons constamment avec les autorités non seulement aux États-Unis, mais aussi dans de nombreux autres pays afin d’arriver idéalement à une reconnaissance mutuelle des régimes de vaccination. Bien sûr, cela doit être fondé sur des preuves et sur les analyses scientifiques de nos propres autorités sanitaires, y compris Santé Canada. Mais je sais que les autorités de Santé Canada parlent souvent à leurs homologues américains afin d’arriver à une conclusion appropriée qui n’empêchera pas les Canadiens… de potentiellement voyager aux États-Unis, lorsque ces Canadiens suivent leurs propres autorités sanitaires, lignes directrices, conseils et directives. “

La ministre de la Santé Patty Hajdu :

“Je ne peux pas parler des motivations des autres pays mais je peux parler des nôtres et nous avons, comme je l’ai dit très rigoureusement, suivi les conseils de nos autorités de santé publique qui sont les plus à l’aise, comme je l’ai dit plus tôt, d’accepter les vaccins que nous avons étudié ici au Canada pour recevoir l’approbation de Santé Canada. Chaque vaccin doit passer par une analyse rigoureuse et nous avons accès à toutes les données. Alors que nous continuons à comprendre l’efficacité d’autres vaccins qui ont été développés dans d’autres pays et d’autres contextes, nous continuerons à travailler avec ces partenaires ainsi qu’avec l’OMS. Sans aucun doute, au fur et à mesure que les campagnes de vaccination seront lancées et que nous disposerons de meilleures données réelles sur l’efficacité effective de ces vaccins, nous pourrons ajuster nos mesures. Mais pour l’instant, étant donné que nous connaissons ces vaccins, nous connaissons leur efficacité, c’est le choix que nous avons fait et c’est sur les conseils de nos autorités de santé publique. »

RÉCIPROCITÉ AMÉRICAINE À LA FRONTIÈRE RÉOUVERTURE – OUI, NON, PEUT-ÊTRE ?

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair :

«Il est important de noter que les États-Unis n’ont pas annoncé de réouverture réciproque de leur frontière pour le moment. … Nous continuerons d’avoir des conversations régulières avec nos partenaires américains pour assurer la sûreté, la sécurité et le bien-être économique de nos pays respectifs.

« J’ai parlé vendredi dernier à Alejandro Mayorkas, secrétaire du Département de la sécurité intérieure, et je lui ai révélé les mesures que le Canada mettrait en œuvre à notre frontière. Il m’a indiqué qu’ils n’avaient pas encore pris de décision. Ils prévoient que leurs mesures actuelles seront probablement reconduites le 21 juillet. Ils envisagent évidemment des mesures et des données supplémentaires. Mais à l’heure actuelle, ils n’ont pas indiqué de plan pour apporter des modifications aux … restrictions en place. »

« Il n’y a rien de gênant là-dedans. Nous introduisons des mesures appropriées et suffisamment prudentes pour protéger les Canadiens… pour commencer une réouverture progressive très prudente de notre frontière. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos homologues américains, mais nous prenons nos décisions sur la base des conseils de nos experts scientifiques. »

Ministre LeBlanc :

« Nous espérons qu’au bon moment, le gouvernement américain pourra lever certaines des mesures frontalières en place. Cependant, nous respectons le fait que la décision leur appartient. … En attendant, nous continuerons à travailler avec les Américains dans le cadre de notre relation religieuse privilégiée et nous espérons avoir bientôt plus de leurs nouvelles. »

PREUVE DE VACCINATION

Ministre des Transports Omar Alghabra :

«À compter du 9 août, les transporteurs aériens commenceront à vérifier que les voyageurs venant au Canada ont soumis leurs informations COVID-19 numériquement via l’application ou le site Web ArriveCAN avant d’embarquer sur un vol. Cela comprend des informations et de la documentation pour démontrer qu’ils sont complètement vaccinés. Cela s’appliquera d’abord à vous en tant que citoyens et à vous en tant que résidents permanents qui avez voyagé au Canada en provenance des États-Unis pour un voyage discrétionnaire à compter du 9 août. Le 7 septembre, les ressortissants étrangers d’autres pays seront autorisés à venir au Canada pour un voyage discrétionnaire, et ils devront également fournir la preuve qu’ils ont été complètement vaccinés, selon les normes canadiennes.

LA RÈGLE DE LA QUARANTAINE DE L’HÔTEL

Ministre LeBlanc :

« Nous ne nous excuserons jamais d’avoir pris des mesures aussi importantes afin de protéger les Canadiens. … Nous avons également pris des décisions importantes afin d’envoyer aux Canadiens, un message surtout l’hiver dernier, que ce n’était pas le moment de partir en voyage à l’étranger. Nous avons continuellement répété ce conseil. Et nous avons pris les mesures, les mesures globales que nous pensions appropriées. »

L’INDUSTRIE AÉRIENNE

Ministre Alghabra :

« Je tiens également à remercier les compagnies aériennes, les aéroports et tous les travailleurs du secteur de l’aviation. Ce secteur a beaucoup souffert pendant la pandémie. Notre gouvernement était là pour soutenir les compagnies aériennes et les aéroports, mais rien ne vaut une collaboration pour relancer les voyages. Je demande aux voyageurs d’être patients pendant cette période de transition alors que les volumes augmentent. Les temps d’attente pourraient être plus longs que d’habitude à mesure que les aéroports s’adaptent à la nouvelle réalité. La pandémie mondiale n’est pas encore terminée. Nous devons rester vigilants et prudents. Nous ne voulons pas gaspiller les gains durement gagnés par les Canadiens. L’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle pour le secteur de l’aviation et ses travailleurs. Transports Canada s’engage à faciliter un redémarrage sécuritaire des voyages en travaillant avec l’industrie et tous les Canadiens. “

TAUX DE VACCINATION AU CANADA

Ministre Hajdu :

« Grâce au travail acharné des Canadiens qui ont suivi les mesures de santé publique pour se faire vacciner à leur tour, nous sommes dans une position beaucoup plus forte pour pouvoir assouplir davantage les mesures frontalières pour les voyageurs entièrement vaccinés. »

Ministre Alghabra :

«Je tiens à souligner que ces changements ne sont possibles que grâce à l’engagement extraordinaire dont les Canadiens ont fait preuve, en suivant les conseils de santé publique et en se faisant vacciner en nombre incroyable. Continuons donc sur notre lancée. Si vous ne l’avez pas encore fait, veuillez faire votre photo.

Source:

Partagez nous!

Postes connexes