• mardi le 27 juillet, 2021

Les États-Unis maintiendront leur frontière fermée aux Canadiens au moins jusqu’au 21 août 2021

Partagez nous!

 

21 juillet 2021 – La frontière des États-Unis avec le Canada restera fermée jusqu’au 21 août 2021.

Un avis du registre fédéral des États-Unis, publié aujourd’hui, comprend cette déclaration du département de la Sécurité intérieure :

« Compte tenu de l’apparition, de la transmission et de la propagation continues de la COVID-19 aux États-Unis et dans le monde, le secrétaire a déterminé que le risque de transmission et de propagation continues du virus associé à la COVID-19 entre les États-Unis et le Canada constitue une menace spécifique permanente pour la vie humaine ou pour les intérêts nationaux ».

La prolongation de la fermeture des États-Unis ne correspond pas à l’annonce faite le 19 juillet par le gouvernement fédéral du Canada, selon laquelle la frontière canadienne sera rouverte aux voyageurs américains entièrement vaccinés à compter du 9 août 2021. Les voyageurs internationaux entièrement vaccinés pourront entrer au pays à partir du 7 septembre 2021.

La frontière est fermée depuis mars 2020, au moment où a commencé la pandémie.

L’assouplissement des restrictions de voyage au Canada est une bonne nouvelle pour le tourisme au Canada et indique que le Canada est sur la bonne voie pour éliminer à terme toutes les restrictions de voyage.

Cependant, l’industrie canadienne du voyage, qui est très attachée aux voyages à l’étranger, espérait que la frontière américaine s’ouvrirait aux voyageurs canadiens plus tôt que prévu.

« L’ACTA est déçue que les États-Unis aient décidé de maintenir la fermeture de leur frontière jusqu’au 21 août, même pour les Canadiens entièrement vaccinés. Les dirigeants américains de tous les partis politiques demandent depuis des mois que le Canada ouvre sa frontière. Et pourtant, malgré le fait que les Canadiens ont un taux de vaccination plus élevé et une transmission nettement plus faible de la COVID-19, ils ont refusé d’en faire de même et de suivre un plan scientifique pour ouvrir leur frontière en toute sécurité et soutenir la mobilité des voyageurs et un secteur du voyage et du tourisme en difficulté. » déclare la présidente de l’ACTA, Wendy Paradis.

2 FRONTIÈRES, 2 PAYS À CONSIDÉRER

Les États-Unis prolongent également la fermeture de leur frontière avec le Mexique jusqu’au 21 août 2021.

Les spécialistes pensent que si les États-Unis n’ont pas encore rouvert leur côté de la frontière canado-américaine, c’est notamment parce qu’il pourrait y avoir des tensions politiques avec le Mexique si sa frontière n’est pas ouverte en même temps.

Certains pensent qu’autoriser la reprise des voyages à un seul des deux pays voisins des États-Unis pourrait être perçu comme du favoritisme.

Compte tenu de cela, la nouvelle selon laquelle les États-Unis maintiennent la fermeture de la frontière, après l’annonce de l’assouplissement de la politique frontalière du Canada, a tout de même étonné certains experts.

Toutefois, le premier ministre Justin Trudeau a reconnu hier que les approches adoptées par les deux pays étaient beaucoup plus « asymétriques » que ce que la plupart des gens semblent imaginer.

Alors que le franchissement de la frontière par voie terrestre à des fins non essentielles a été largement interdit dans les deux sens pendant toute la durée de la crise de la COVID-19, les Canadiens – vaccinés ou non – n’ont jamais eu l’interdiction de se rendre aux États-Unis par avion pour quelque raison que ce soit, a déclaré Justin Trudeau.

« L’asymétrie dans la relation a toujours existé, mais cela ne nous a pas empêchés de travailler très, très étroitement pour nous aligner », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Hamilton, en Ontario.

« Ils vont suivre leur science, ils vont prendre leurs propres décisions, et nous allons travailler avec eux. Mais le Canada ne va pas plus dicter aux États-Unis ce qu’ils devraient faire en ce qui concerne leur politique frontalière que nous n’accepterions que les États-Unis nous dictent notre politique frontalière », a déclaré Justin Trudeau.

Laurie Trautman, directeur du Border Policy Research Institute de la Western Washington University à Bellingham (WA), estime que les autorités frontalières du Canada et des États-Unis devront trouver un moyen de traiter séparément les voyageurs vaccinés et non vaccinés, semblable au programme Nexus, qui permet aux voyageurs admissibles et préapprouvés de franchir la frontière plus rapidement entre les États-Unis et le Canada.

« Je pense que cette question est à l’étude », a-t-elle déclaré. « Tous les postes frontaliers n’auront pas nécessairement l’infrastructure ou la capacité physique de mettre en place un tel système. Mais aux postes très fréquentés, il y a la possibilité de le faire. »

Source : Groupe Travelweek, The Canadian Press

Partagez nous!

Postes connexes