• samedi le 4 février, 2023

[PORTRAIT] La double (ou quadruple) vie de Marie Rachel Charlebois, Directrice de Travel Only au Québec

Partagez nous!

22 janvier 2021 — Les agents externes ont le don de se réinventer et de mener une double vie… voire plus, ce qui est particulièrement utile en temps de COVID19 alors que les voyages sont presque à l’arrêt! Aujourd’hui, nous entrons dans la vie de Marie Rachel Charlebois, Directrice de Travel Only, entre autres activités! L’histoire d’amour entre Marie Rachel et le voyage a débuté au Club Med, pour se poursuivre aux bras d’Intair USA, puis elle s’est lancée à son compte, et cumule désormais plusieurs activités et passions. Entre voyage, nature et décoration d’intérieur, voici le portrait de Marie Rachel.

1) Raconte-nous un peu ton parcours, tes études, tes premiers pas dans la vie professionnelle, dans le voyage…

Alors que j’étudiais avec l’objectif d’obtenir un diplôme collégial en loisirs au cégep de Rivière-du-Loup, j’ai eu l’opportunité de devenir GO pour Club Med. Au grand désespoir de ma mère, j’ai donc interrompu mes études pour m’engager avec Club MedÇa a changé ma vie!

Je suis tombée littéralement en amour avec le domaine du voyage. Je me suis inscrite à partir du village de Sandpiper, FL en commercialisation des voyages à l’école de commerce Stella-Maris. J’étais tellement passionnée que plutôt que de me magasiner un stage, j’ai été recrutée par Intair afin de lancer et promouvoir leur ”bébé” de l’époque, Intair USA. J’ai été privilégiée d’occuper plusieurs titres au sein de cette entreprise aux valeurs RH innovatrice, menée d’une main de maître par M. José Leroux, un visionnaire exceptionnel.

La nature me manquait énormément, mais je tentais tant bien que mal de m’accommoder de vivre en ville par amour pour mon emploi et pour ma famille Intair transitienne. Les évènements du 11 Septembre 2001 marqueront mon départ vers la région du Mont-Tremblant où le développement touristique était en plein essor…. et en pleine nature.

Recrutée par un investisseur de Colombie-Britannique, j’ai démarré et dirigé la première entreprise en gestion de propriétés vacances indépendante (qui n’appartenait pas à Intrawest) toujours en opération à ce jour : Rendez-Vous Mont-Tremblant.

Après avoir occupé les fonctions de Directrice des loisirs et de la culture pour la municipalité de Labelle, qui subissait indirectement le développement économique généré par Tremblant, je me suis lancée en affaires. À la tête de mon entreprise, Solution Tremblant inc., j’ai réalisé de nombreux mandats au sein de diverses entreprises touristiques pour les appuyer de façon contractuelle avec les ressources humaines, le service à la clientèle et le développement des affaires. Activités touristiques – Activités culturelles – Hébergement

C’est en 2011 que je change complètement de région pour devenir Directrice du GEOS Spa du célèbre hôtel Sacacomie. À la fin de mon mandat en 2014, je décide de redémarrer mon entreprise en gestion de projets, MUSE.

2) Qu’est-ce qui t’a amenée à devenir agente externe, puis directrice pour le Québec de Travel Only?

C’est à la tête de ma nouvelle entreprise MUSE que je fais la rencontre de M. et Mme Luciani. L’idée de revenir dans le domaine du voyage du côté de l’expéditif me plaît. Je réalise que le rôle d’agent de voyages me permettrait de fermer la boucle dans le domaine du voyage, puisque j’aurais à mon actif occupé tous les postes de la chaîne de vente pour des vacances! *Rires*

Après quelques mois, le poste de directeur pour le Québec devenait vacant et je recevais une offre pour prendre la relève. Quel beau défi et surtout, quel plaisir que de pouvoir assister mes collègues.

Marie Rachel Charlebois (au centre) accompagnée de Kristin Karst et Rudi Schreiner de AmaWaterways à Las Vegas lors du dernier congrès de TravelOnly

3) Comme beaucoup d’agents externes, tu as plusieurs cordes à ton arc. Quelle est ta double vie?

Moi je n’ai pas une double vie mais bien une quadruple vie! *Rires*

J’ai une entreprise en gestion de projets octroyés par mandat exécutif, MUSE attitude. Mais l’entreprise qui représente le plus grand pourcentage de mon travail actuel, c’est assurément mon entreprise ATTITUDE. Je réalise des projets d’aménagement sur mesure : meubles, tapis, importation à la pièce ou création d’accessoires. J’ai une spécialité et une unicité ; je fais l’insertion de cristaux Swarovski dans les tapisJe me plais à dire que je fais des bijoux de maison. *Rires*
Finalement, je suis celle qui réalise (avec mon équipe bien sûr!) les “Wow” des grandes propriétés.

MUSEattitude.com – creationATTITUDE.com

4) Qu’est-ce que t’apporte cette polyvalence professionnelle (sur le plan professionnel et personnel)?

Si avec les années j’ai dû apprendre à mieux équilibrer, je dois vous faire une confidence… j’adore travaillerLa gestion me fait vibrer, l’adrénaline d’un projet, petit ou grand, c’est du grand bonheur. Évidemment, il y a l’aspect financier, ce serait malhonnête de ne pas le nommer. La diversité de mes entreprises dans des secteurs d’activités différents, m’a apporté énormément de sécurité dans la dernière année. (L’entrepreneure-monoparentale que je suis est d’ailleurs en immense gratitude.)

Mais plus encore, moi, je m’épanouis quand je “manage” un projet. Je suis une gestionnaire, c’est mon “don” à moi. Mes entreprises me comblent par du grandiose et pour moi, chaque voyage organisé est un petit projet en soi. J’adore!

5) Si le métier d’agent externe n’existait pas, est-ce que tu aurais aimé l’inventer? Pourquoi?

Bien sûr! Depuis les dernières années et l’utilisation du web de plus en plus accessible, il est clair pour moi que les agences avec pignons sur rue, ont de moins en moins leur raison d’être.

Bien avant la situation de la Covid, qui ne fait que renforcer la tendance, mes clients voyage privilégient un contact téléphonique, courriel et même texto pour me partager leur projet de vacances. Même si j’ai toujours été en faveur des contacts humains, la grande majorité n’a pas le temps et préfère recevoir leurs documents courriel.

En plus de ne pas avoir à assurer tous les frais fixes encourus par un local commercial, le concept “homebase” nous permet de mieux rentabiliser notre entreprise voyageC’est d’ailleurs pourquoi le modèle d’affaires de TravelOnly m’a séduit. À la différence d’un agent externe, chez TravelOnly, nous sommes des associés. Nous avons donc la liberté de développer et plus d’autonomie, tout en ayant accès à des formations, du soutien, des événements, et une administration centralisée. Que des avantages!

Souce: Eloïse Petit pour Profession Voyages.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu