• mardi le 9 août, 2022

Sondage ACTA : 72 % des propriétaires d’agences souhaitent une meilleure formation et certification des conseillers en voyages 

Partagez nous!

 

17 août 2021 – L’ACTA Québec a récemment mené un sondage auprès des propriétaires d’agences de voyages du Québec afin de mieux comprendre la professionnalisation du rôle du conseiller en voyages, le besoin de formation et les façons de mieux préparer les futurs conseillers.

125 dirigeants d’agences de voyages ont participé à ce sondage en juin 2021. Ce bref résumé en présente les résultats. Ceux-ci corroborent les revendications du comité sur la nécessité de mieux encadrer la formation des conseillers en voyages afin d’améliorer la profession.

L’ACTA offre déjà des outils de formation et de certification pour les conseillers en voyages, notamment la certification de conseiller en voyages canadiens – CTC, ainsi qu’une nouvelle formation d’entrée pour les nouveaux agents, Travel Agent Essentials (TAE). Le programme de formation TAE de base pour les agents débutants ou agents voulant faire une carrière comme conseiller en voyages a d’abord été développé par l’ACTA et mis à l’essai en anglais et est maintenant révisé et mis à jour pour le marché québécois par le comité d’éducation de l’ACTA au Québec avant d’être entièrement traduit.

L’ACTA a également récemment finalisé une consultation en collaboration avec RH-Tourisme Canada pour les compétences des conseillers en voyages et des gestionnaires d’agences de voyages. Cette collaboration servira de base à la formation et à une éventuelle accréditation supplémentaire de la profession.

Si l’OPC exige que les conseillers en voyages obtiennent une certification (CCV) pour exercer au Québec, cette certification prépare principalement à l’aspect juridique et commercial.

L’OPC devrait exiger une formation continue

« Par expérience, nous savons que les responsabilités d’un conseiller en voyages vont bien au-delà. Notre domaine exige une grande quantité de connaissances, ce qui nous a amenés à développer plusieurs spécialités au fil des ans », a déclaré Manon Martel, directrice de l’ACTA pour le Québec. « Selon l’ACTA, la satisfaction des clients et la protection des consommateurs seront améliorées si les conseillers en voyages participent à un processus de formation continue. »

En analysant les résultats du sondage de l’ACTA Québec, il est clair qu’il existe un intérêt pour l’amélioration de la formation des conseillers en voyages.

Points clés du sondage de l’ACTA Québec :

  • 71 % des répondants pensent que les exigences actuelles de la certification de l’OPC sont insuffisantes.
  • 72 % des répondants aimeraient que la certification de l’OPC tienne compte des compétences et des connaissances.

Pourquoi améliorer les processus de formation et de certification des conseillers en voyages?

  • 85 % des répondants pensent que les conseillers en voyages seront mieux préparés pour mener à bien leurs tâches.
  • 77 % des répondants pensent que les conseillers en voyages seront mieux reconnus en tant que professionnels par le public.
  • 87 % des répondants pensent que cela renforcera l’expertise des conseillers en voyages.
  • 73 % des répondants pensent que cela renforcera la protection des consommateurs.

Le prochain mandat du comité de l’éducation de l’ACTA au Québec sera de préparer des versions plus concises et adaptables des outils éducatifs de l’ACTA reflétant au mieux la réalité de la préparation des futurs conseillers en voyages.

Source : ACTA

Partagez nous!

Postes connexes

Menu