• vendredi le 18 juin, 2021

Tourisme vaccinal : les destinations à succès

Partagez nous!

12 mars 2020 — Côté voyage et coronavirus, le passeport de vaccination est au cœur des discussions politiques. Le passeport sanitaire est déjà à l’œuvre dans des destinations comme Israël, élève modèle de la vaccination et du retour à la ‘normalité’. Au Canada, Trudeau a récemment déclaré qu’il n’excluait pas le passeport vaccinal. Le vaccin pourrait prochainement devenir un vrai trésor pour retrouver une vie normale et se déplacer à l’étranger. Le Belize vient d’annoncer par exemple que les voyageurs vaccinés n’auraient plus à effectuer de tests pour rentrer sur le territoire.

On assiste à la naissance d’une nouvelle forme de tourisme: le tourisme vaccinal. Bien que voyager pour des raisons médicales est très populaires auprès des Canadiens depuis plusieurs années, voyager pour obtenir un vaccin plus facilement est tout à fait nouveau! Petit à petit, le tourisme vaccinal prend donc de l’ampleur. Quels sont les nouveaux eldorados pour les touristes qui souhaitent profiter de vacances et revenir vaccinés? Quels sont les conditions, les coûts et les enjeux?

Rappelons que le gouvernement déconseille toujours tous les voyages non essentiels.

Quelles sont les destinations vaccinales à succès? 

Floride

Des snowbirds canadiens sont revenus heureux et vaccinés de leur séjour en Floride, où les plus de 65 ans pouvaient, jusqu’à il y a peu, se faire vacciner sans condition. Le Journal de Montréal a rencontré à Dania Beach des snowbirds de 65 ans et plus. Selon le journal, ils ont été vaccinés et ont reçu leur deuxième dose après 21 jours et ne regrettent pas du tout leur voyage. À Fort Lauderdale, le vaccin est offert au service à l’auto. Il est donc simple (et rapide!) de se faire vacciner. 

Crédits : AFP / NurPhoto / Paul Hennessy

La Floride souhaite lutter contre ce tourisme vaccinal. La population locale s’est indignée du fait que des personnes non résidentes puissent se faire vacciner, parfois avant les résidents. Face au flot de personnes en provenance d’autres États américains ou d’autres pays, le gouverneur républicain Ron DeSantis a décidé de réserver la vaccination aux résidents permanents ou aux saisonniers. 

Notre rédaction s’est entretenu avec l’équipe Communications de Visit Florida, afin d’en savoir plus sur les conditions de vaccination et d’autres détails logistiques. Voici leurs réponses :

Quelles sont les conditions et les documents requis pour être vacciné en Floride?

Selon le ministère de la santé de Floride, les résidents de Floride appartenant aux groupes prioritaires suivants sont actuellement éligibles pour le vaccin COVID-19 en Floride :

– Les personnes âgées de 65 ans ou plus

– Le personnel de santé en contact direct avec les patients

– Les résidents ou le personnel des établissements de soins de longue durée

– Les personnes jugées extrêmement vulnérables à la COVID-19 par les prestataires hospitaliers.

Pour prouver sa résidence, un résident adulte doit fournir une copie de son permis de conduire de Floride en cours de validité ou une copie d’une carte d’identité de Floride en cours de validité.

Les résidents saisonniers peuvent fournir une copie de deux des documents suivants comme preuve de l’adresse de résidence :

– un acte, une hypothèque, un relevé mensuel d’hypothèque, un livret de paiement hypothécaire ou un contrat de location ou de bail résidentiel.

– Une preuve de l’adresse résidentielle fournie par le parent, le beau-parent ou le tuteur légal du résident saisonnier ou par une autre personne avec laquelle le résident saisonnier réside et une déclaration de la personne avec laquelle le résident saisonnier réside indiquant que le résident saisonnier réside effectivement avec lui.

– Un branchement ou un ordre de travail daté de moins de 60 jours avant l’enregistrement.

– Une facture de services publics datant de moins de deux mois.

– Le courrier d’un établissement financier, y compris les relevés de compte de chèques, d’épargne ou d’investissement, datant de moins de deux mois.

– Le courrier provenant d’un organisme gouvernemental fédéral, d’un État, d’un comté ou d’une municipalité, datant de moins de deux mois.

Les snowbirds canadiens peuvent-ils donc encore se faire vacciner en Floride?

Selon le ministère de la santé de Floride, les citoyens non américains qui résident à temps partiel dans l’État peuvent actuellement se faire vacciner seulement s’ils font partie de l’un des groupes prioritaires actuels de la Floride en matière de vaccination ET s’ils sont en mesure de fournir une preuve de résidence en Floride

 

Quel est le coût de la vaccination?

Visit Florida encourage les voyageurs de Floride à se référer au ministère de la santé de Floride pour obtenir les informations et les conseils les plus récents concernant le COVID-19 en Floride, y compris les coûts de vaccination. 

D’après les informations disponibles ICI, les tests seraient gratuits ou remboursés par votre assurance santé :

“Toutefois, les prestataires de services de vaccination pourront facturer des frais administratifs pour l’administration de la piqûre. Les fournisseurs de vaccins peuvent se faire rembourser ces frais par la compagnie d’assurance publique ou privée du patient ou, pour les patients non assurés, par la Health Resources and Services Administration du ministère américain de la santé et des services sociaux”.

 

Dubaï 

Encore une fois, Dubaï en met plein la vue. Le Knightsbridge Circle, un club de luxe composé de 50 membres et fondé par Stuart McNeil, propose du tourisme vaccinal de luxe! Les membres britanniques de plus de 65 ans ou les personnes sélectionnées par invitation peuvent profiter d’un service de vaccination et de vacances haut de gamme : un vol en première classe ou en jet privé, un hébergement pour un mois… et le graal, deux doses du vaccin (Pfizer ou Sinopharm). Le tout pour 55 000 dollars.

Stuart McNeil a déclaré à The Telegraph : “Nous sommes les pionniers de ce tourisme vaccinal de luxe. Vous partez quelques semaines dans une villa au soleil. Puis vous avez vos deux injections, votre certificat et vous pouvez repartir.”

Cuba

À Cuba, les touristes pourront bientôt se faire vacciner au même titre que les habitants, à condition qu’ils séjournent trois semaines à destination.

Cuba souhaite jouer la carte de l’indépendance et produit ses propres vaccins, à savoir quatre au total (Mambisa, Abdala, Soberana 1 et Soberana 2). Soberana 2 est le plus encourageant, puisqu’il est actuellement en dernière phase de test et pourrait bien être le vaccin validé pour vacciner les touristes. Soberana, en espagnol, signifie souveraineté. Cuba impose donc sa souveraineté en matière de santé. Le ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a déclaré devant le conseil des droits de l’Homme des Nations unies :

« Grâce au développement de la science cubaine et au travail dévoué de nos scientifiques, nous espérons pouvoir vacciner toute notre population dans l’année. »

Le pays se dit prêt à produire 100 millions de doses. Les touristes seront donc servis, puisque la population cubaine compte 11 millions d’habitants. En produisant à grande échelle, Cuba s’assure de vacciner sa population, les touristes, et même d’en faire un produit d’exportation ou d’échange, avec des pays comme l’Inde, l’Iran, le Venezuela et le Vietnam.

Un spot publicitaire diffusé sur la chaîne cubaine Telesur vante le tourisme vaccinal, avec le slogan “Plages, Caraïbes, mojitos, et vaccins”. 

Un atout touristique

Le fait de rendre le vaccin accessible et disponible presque sans contrainte pour les voyageurs pourrait être une stratégie de relance touristique. En produisant son propre vaccin et en faisant bénéficier les touristes de cet avantage sanitaire prisé, Cuba pourrait s’affirmer comme une puissance médicale et touristique, et  attirer de nouveaux touristes dans ses tout-inclus, qui promettent à la fois de la détente et un service sanitaire qui pourrait prochainement être nécessaire dans beaucoup de pays, dans le cadre d’un passeport vaccinal notamment.

Sur Twitter, Telesur vante les mérites du vaccin cubain. Dans la vidéo, le directeur de l’institut Finlay explique : « Les touristes se verront proposer l’option de se faire vacciner s’ils le souhaitent.»

 

Partagez nous!

Postes connexes