• samedi le 16 octobre, 2021

Voici l’avis des agents de voyages sur la double réservation en cette période incertaine de pandémie

Partagez nous!

24 août 2021 – C’est peut-être parce que les possibilités de voyage n’ont pas augmenté au Canada comme aux États-Unis – en raison, entre autres, de l’avis toujours en vigueur au Canada contre les voyages non essentiels. Ou peut-être est-ce parce que les agents de voyages canadiens sont – fidèles à leur « nature canadienne » – plus circonspects à l’égard d’une pratique de réservation qui pourrait frustrer leurs fournisseurs partenaires.

Quoi qu’il en soit, le « cumul de voyages » – ou encore « double réservation » – n’est pas devenu la stratégie de prédilection des conseillers en voyages canadiens en cette période imprévisible de pandémie, pas tout à fait comme cela a peut-être été le cas aux États-Unis.

Lors de la conférence Virtuoso Travel Week qui s’est tenue plus tôt ce mois-ci, deux des quatre agences de voyages basées aux États-Unis qui participaient à la table ronde « Fall, Festive and Future Travel » de Virtuoso ont déclaré qu’ils avaient fait des « cumuls de voyages », ou « double réservation », pour leurs clients avec plus d’une réservation pour la même date de départ, afin de maximiser les chances qu’au moins un voyage se déroule comme prévu malgré l’évolution rapide des restrictions de voyage.

« On ne l’appelle pas le “COVID coaster” pour rien », a déclaré Josh Bush, PDG de Avenue Two Travel, basé à Philadelphie. « Nous envisageons de superposer les voyages. Nos clients méritent un voyage. Dans un cas, nous avons des clients qui ont réservé une croisière Silversea et un voyage à Hawaï. Ils vont faire les deux mais nous allons décaler les dates de l’un d’entre eux ».

Josh Bush ajoute : « Nous sommes devenus très efficaces pour établir des plans A, B, C, D et E ».

Un autre intervenant, Gary Johnson, propriétaire de Woodside Travel, a déclaré que son agence de Seattle faisait des doubles réservations depuis environ un an.

Au contraire, Erina Pindar, directrice générale de SmartFlyer, a déclaré que sa société avait tendance à ne pas faire de double réservation. « Nous ne réservons que ce qui est ouvert » en termes de destinations, a-t-elle déclaré. « La prévisibilité est importante de nos jours ».

La réaction des agents canadiens avec lesquels notre rédaction s’est entretenue allait de « c’est la première fois que j’entends parler de cela » à « je voudrais vérifier avec le propriétaire de mon agence car les annulations ne sont jamais bonnes à prendre. »

Robert Townshend, président de Total Advantage Travel & Tours, a déclaré : « J’ai tendance à ne pas le faire parce que ça ne vaut pas la peine de se tracasser et de faire du travail supplémentaire. De plus, vous perturbez le planning du tour-opérateur, ce qui, à mon avis, n’est pas juste pour les voyagistes. »

Selma Filali, directrice principale du marketing et du commerce électronique de Vacances Air Canada, affirme que VAC n’a pas remarqué d’augmentation notable des doubles réservations.

« Bien que nous n’ayons pas vu de problème spécifique de cumul de voyages parmi nos réservations, nous recommandons aux agents d’encourager leurs clients à réserver à l’avance afin d’éviter de s’inquiéter de la disponibilité limitée et de profiter de nos excellents tarifs de réservation anticipée. Cela est plus facile que jamais, grâce à nos programmes de protection de voyage qui les couvrent en cas d’imprévu », a déclaré Selma Filali.

Elle note que les avantages de VAC pour les réservations anticipées, disponibles jusqu’au 6 septembre, comprennent le plan de protection CareFlexPlus à 50% de réduction, donnant aux clients la possibilité de transférer leur forfait 2021/2022, de changer leur date de départ, leur destination ou leur hôtel jusqu’à sept jours avant le départ, ou d’annuler avec un remboursement complet jusqu’à 25 jours avant le départ.

Source : Kathryn Folliott pour le groupe Travelweek/Profession Voyages

Partagez nous!