• mardi le 30 novembre, 2021

[MEXIQUE] Des nouvelles de Qintana Roo sur les passeports de vaccination, les vols canadiens et une éventuelle bulle de voyage pour le Canada

Partagez nous!

16 mars 2021 – Parmi les destinations de voyage incontournables, l’État de Quintana Roo, au Mexique peut être considérée comme l’une des premières.

Abritant des destinations emblématiques et ultra-populaires comme Cancun, Playa del Carmen et Riviera Maya, cette étendue de 50 000 kilomètres carrés de littoral de sable fin sur la péninsule du Yucatán, également connue sous le nom de Caraïbes mexicaines, est depuis longtemps considérée par les couples, les familles et les autres voyageurs canadiens comme une destination à ne pas manquer. En 2019, un total de 1 222 361 Canadiens se sont rendus sur ses côtes à la recherche de plages ensoleillées, de saveurs exotiques et de traditions mayas ancestrales.

RETROUVER LA NORMALITÉ …

Mais, la crise sanitaire a frappé le monde entier en mars 2020, et les voyages internationaux ont été complètement paralysés. Du jour au lendemain, la destination phare (comme toutes les destinations touristiques du monde) a dû faire face à la fermeture de frontières, aux mesures de confinement et aux annulations de vols. La saison 2020 ayant été en suspens, des interrogations telles que « à quelle vitesse le secteur du tourisme peut-il se rétablir et à quoi ressemblera la nouvelle normalité pour les touristes » sont devenues des questions primordiales.

Il se trouve que, grâce à la mise en place rigoureuse de tests, à des protocoles sanitaires et de sécurité et à une clientèle extrêmement fidèle, tout particulièrement venant du Canada, Quintana Roo a pu commencer à se rétablir bien plus rapidement que d’autres grandes destinations touristiques. En juin, Air Canada avait repris son service vers Cancun et, le 1er juillet, 75 % des hôtels de la région avaient rouvert leurs portes aux touristes. Le transport aérien vers cette destination a continué de s’intensifier, WestJet, Sunwing et Transat ayant ajouté des vols depuis Calgary, Toronto et Montréal avant l’hiver.

UN TOURISME “SATISFAISANT” JUSQU’À CE QUE LE CANADA ARRÊTE SES VOLS!

Alors que d’autres destinations des Caraïbes sont restées fermées ou se sont débattues avec peu voire aucun transport aérien et des mesures restrictives, Quintana Roo a bénéficié d’un nombre de visite relativement satisfaisant. De juin à décembre 2020, l’État a enregistré un nombre respectable de 53 224 visiteurs canadiens et a terminé l’année avec 492 383 Canadiens de janvier à décembre. Au total, tous marchés confondus, Quintana Roo a accueilli plus de six millions de touristes en 2020, soit environ 52 % de moins qu’en 2019. Plus important encore, entre juin et novembre, Quintana Roo n’a signalé aucune augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans la région, ce qui montre bien la rigueur de son approche en matière de santé et de sécurité.

Tout semblait aller pour le mieux à l’approche de 2021 jusqu’à ce que le Premier ministre Justin Trudeau annonce, le 29 janvier, l’annulation de tous les vols vers les « destinations soleil » jusqu’au 30 avril 2021 pour les quatre principales compagnies aériennes canadiennes (Air Canada, WestJet, Sunwing et Transat) dans le cadre des efforts en cours pour contenir la propagation des nouveaux variants du COVID-19.

La nouvelle a été difficile à encaisser pour l’Etat de Quintana Roo, qui compte beaucoup sur le Canada en tant que deuxième marché international. Avant l’annonce du premier ministre, Dario Flota Ocampo, directeur de l’office du tourisme de Quintana Roo, avait informé notre rédaction que l’État s’attendait à une « courbe ascendante du nombre de visites Canadiennes, étant l’une des destinations les plus populaires, en particulier pendant les vacances de printemps et le week-end de la Saint-Valentin ». Mais plutôt que de ressasser cette nouvelle, Flota Ocampo ajoute que la destination profite de ce temps d’arrêt pour travailler encore plus dur à la préparation du retour des Canadiens.

« Pendant cette période particulière, nous nous organisons au mieux avec nos hôtels et prestataires locaux afin que les Caraïbes mexicaines soient prêtes et ouvertes pour accueillir à nouveau les voyageurs dès qu’ils auront la possibilité de voyager. Nous travaillons toujours en collaboration avec nos partenaires canadiens pour faire en sorte que les voyageurs se sentent à l’aise et préparés », a-t-il dit.

La date de reprise du 30 avril approchant à grands pas, et les programmes de vaccination étant mis en place au Canada et au Mexique, il est quasiment certain que les voyages canadiens devraient reprendre de plus belle.

LES PRÉVISIONS

Voici ce que Dario Flota nous a répondu sur les prévisions de voyage et l’importance du marché canadien :

Comment se passe le déploiement de votre programme de vaccination ? Et avec l’accélération des vaccinations, comment envisagez-vous cette année en termes de tourisme ?

La vaccination dans l’État progresse conformément au plan fédéral de distribution des vaccins. À Quintana Roo, la deuxième vague de distribution pour le personnel médical est en cours, et le déploiement du vaccin est maintenant étendu aux personnes de plus de 60 ans.

Je pense que nous verrons certainement les voyageurs les plus âgés et les voyageurs qui ont été vaccinés nous rendre visite. Les clients sont impatients de revenir et de profiter de la plage et des grands espaces après être resté chez eux. Il est encore trop tôt pour pouvoir établir des prévisions sur le nombre de voyageurs qui nous rendra visite, mais ce qui est certain, c’est qu’ils sont toujours très prudents par rapport à 2019.

On parle beaucoup des passeports de vaccination et de l’obligation pour les voyageurs d’être entièrement vaccinés avant d’embarquer à bord d’un avion. Quel est votre avis à ce sujet?

Je pense que la vaccination permettra aux voyageurs potentiels d’avoir davantage confiance, car ils se sentiront protégés et trouveront le repos qu’ils recherchaient depuis des mois. Je pense toutefois que les mesures de sécurité continueront d’être appliquées pendant un certain temps après la vaccination, afin de s’assurer que toute probabilité d’attraper le virus soit éliminée.

Au moment où les pays déploient leurs programmes de vaccination, nous pourrions voir davantage de destinations créer des bulles de voyage, comme celle créée par Israël et la Grèce. Pensez-vous que cela pourrait un jour être possible entre le Canada et le Mexique?

Je pense que ce serait  faisable. Les deux pays disposent d’excellentes connexions aériennes et ne sont pas très éloignés l’un de l’autre. Les Caraïbes mexicaines sont également l’une des destinations les plus sûres en ce moment, grâce à ses infrastructures et services touristiques, ce qui en fait une option idéale pour ce type de partenariat.

Dans quelle mesure collaborez-vous avec les compagnies aériennes canadiennes en vue de la reprise de leurs vols le 30 avril ?

L’aéroport international de Cancún étant l’un des aéroports les plus fréquentés de par les voyageurs canadiens, nous restons en constante communication avec les compagnies aériennes canadiennes pour reprendre les vols en toute sécurité et répondre à toute questions. Nous informons constamment nos partenaires des derniers protocoles et des dernières nouvelles en provenance de nos destinations.

Compte tenu de l’annulation des vols au départ du Canada, constatez-vous une augmentation du nombre de Canadiens se rendant au Mexique via des compagnies aériennes américaines ?

Les voyageurs qui avaient déjà prévu de visiter nos destinations sont plus susceptibles de modifier leurs projets de voyage pour arriver par des itinéraires alternatifs et, par conséquent, nous accueillons toujours des voyageurs canadiens.

Le Canada applique certaines des restrictions de voyage les plus strictes au monde. Quelle est votre opinion sur l’approche du Canada puisque elle aura inévitablement un impact sur l’arrivée des touristes au Mexique ?

Nous espérons que, dans un avenir proche, ces restrictions s’atténueront. En attendant, nos destinations continuent à s’adapter et à améliorer les protocoles sanitaires afin d’assurer la sécurité de tous nos visiteurs. Ce marché est vital pour nous et nous travaillons sans relâche pour que les vols entre le Canada et les Caraïbes mexicaines reprennent dès que possible.

Source: Cindy Sosroutomo pour le groupe Travelweek/ Profession Voyages

Traduction : Emmanuelle Bouvet

Partagez nous!

Postes connexes