• lundi le 27 juin, 2022

Le Canada pourrait-il exiger une preuve de vaccination dans les musées et les attractions touristiques ? Voici l’avis de l’AITC

Partagez nous!

11 juin 2021 – Il y a enfin de l’espoir pour l’industrie canadienne du voyage après plus d’un an de fermeture des frontières. La quarantaine controversée de trois jours à l’hôtel imposée par le Canada sera progressivement levée à partir du mois prochain, un premier pas monumental fait par le gouvernement fédéral vers une réouverture des voyages internationaux.

Même si, dans un premier temps, cette mesure d’assouplissement ne s’appliquera qu’aux Canadiens, aux résidents permanents et aux autres voyageurs autorisés à entrer au Canada, il faut espérer que c’est un bon signe pour l’avenir d’une industrie qui a été dévastée par la pandémie de COVID-19.

Les restrictions frontalières étant appelées à s’assouplir pour certains, la preuve de vaccination jouera un rôle clé pour déterminer qui pourra échapper à la quarantaine complète de 14 jours. Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, a déclaré plus tôt cette semaine que les passeports de vaccination pourraient ne pas être prêts au moment où la quarantaine à l’hôtel commencera à être levée, et que les agents frontaliers recevront plutôt des directives temporaires sur la preuve de vaccination. Mais un passeport vaccinal officiel, comme le certificat COVID numérique de l’UE, qui a reçu le feu vert cette semaine, est l’objectif final pour permettre la reprise des voyages internationaux en toute sécurité, et il est à l’ordre du jour du sommet du G7 de cette semaine au Royaume-Uni.

Il ne fait aucun doute que la communauté des voyageurs est largement en faveur d’une preuve de vaccination aux frontières internationales, mais pourrait-on voir la même chose au niveau local, dans les musées, les attractions et autres entreprises touristiques au Canada ? Serait-il judicieux de mettre en place un système, en prévision de l’assouplissement des restrictions sur les voyages et de l’afflux de touristes ?

Une nouvelle enquête Ipsos a révélé qu’au Canada, la majorité des personnes interrogées sont fortement favorables aux passeports vaccinaux pour les voyages et les grands événements, mais pas pour les activités quotidiennes. Près de huit personnes sur dix (78 %) sont d’accord pour que tous les voyageurs entrant au Canada soient tenus d’avoir un passeport vaccinal, 72 % d’entre elles affirmant qu’il serait efficace pour rendre les voyages et les grands événements sûrs. Deux Canadiens sur trois (65 %) estiment que les lieux publics tels que les salles de concert et les stades devraient également exiger une preuve de vaccination. Mais lorsqu’il s’agit du rôle des passeports de vaccination pour des usages plus quotidiens, comme dans les magasins et les restaurants, un peu moins de la moitié (47 %) sont en faveur, tandis que presque autant (45 %) sont contre.

Nous avons demandé à Beth Potter, présidente-directrice générale de l’AITC (Association canadienne de l’industrie du tourisme), ce qu’elle pensait de la preuve de vaccination pour les entreprises touristiques, et voici ce qu’elle avait à dire :

À votre avis, la preuve de vaccination est-elle essentielle pour les entreprises canadiennes du secteur du voyage et du tourisme afin d’assurer la réouverture en toute sécurité de l’industrie touristique ?

« Lorsque les restrictions seront levées et que les voyages reprendront, les entreprises touristiques seront prêtes à offrir des expériences et à fournir des services en suivant tous les protocoles sanitaires et de sécurité nécessaires. Il est important que les Canadiens se sentent en confiance pour se faire vacciner, voyager à l’intérieur du pays, et que nous cherchions à changer le discours international pour présenter le Canada comme une destination sûre pour les voyageurs. »

Alors que l’AITC demande aux Canadiens de s’engager à voyager au Canada cette année, et avec le lancement de la nouvelle campagne #OuvrezLaFrontière, les entreprises de voyage du Canada devront planifier et se préparer à un afflux de touristes. Ces plans comprendront-ils une façon uniforme pour les entreprises d’exiger une preuve de vaccination ?

« L’AITC encourage les Canadiens à prendre l’engagement et à voyager d’abord au Canada pour soutenir notre économie touristique. La frontière canado-américaine est fermée depuis plus d’un an, et la semaine dernière, le Groupe consultatif d’experts du gouvernement fédéral sur les tests et le dépistage de la COVID-19 a publié un rapport indiquant que des changements doivent être apportés à la politique frontalière pour refléter les progrès que nous avons réalisés en matière de vaccination et de lutte contre la pandémie. Les opérateurs touristiques et les entreprises ont besoin de temps pour planifier et se préparer, embaucher et réembaucher du personnel, commercialiser et réoutiller. De nombreux secteurs citent un délai de 4 à 6 semaines pour se préparer – il est crucial que nous recevions des directives transparentes du gouvernement, basées sur des mesures et des échéances, afin que nous puissions nous préparer.
Les entreprises et les employés du secteur du tourisme de tout le pays ont travaillé dur pour s’assurer que tous les produits et toutes les expériences respectent les règles de santé et d’hygiène appropriées – nous serons prêts. »

Des études montrent que la majorité des Canadiens sont en faveur d’une preuve de vaccination pour les voyages, mais pas autant pour les activités quotidiennes. L’AITC a-t-elle constaté des réactions négatives à ce sujet également ?

« L’AITC croit que la preuve de vaccination devrait être essentielle pour les voyages internationaux seulement. Une fois que vous êtes au Canada, vous devriez être en mesure de voyager librement. »

« L’AITC préconise l’adoption d’un système unique pour l’ensemble du Canada, fondé sur des paramètres et des mesures clés à l’échelle nationale, afin d’assurer l’uniformité dans tout le pays. Cela signifie que la preuve de vaccination ou les exigences d’entrée devraient être les mêmes pour tout le Canada, à chaque point d’entrée, et non différentes dans chaque région ou province/territoire, ce qui créerait beaucoup de confusion pour le voyageur. »

« La confiance des consommateurs sera un élément crucial de la reprise. L’AITC cherche à montrer la voie en ” changeant le discours actuel ” au nom du secteur. Nous avons besoin que les dirigeants fédéraux soutiennent un langage et des messages positifs concernant l’industrie du tourisme. Les voyageurs, tant au pays qu’à l’étranger, doivent avoir confiance en nos exigences et procédures de preuve de vaccination et de dépistage. »

Source : Cindy Sosroutomo pour le groupe Travelweek/Profession Voyages

Traduction : Emmanuelle Bouvet

Partagez nous!

Postes connexes

Menu